S'abonner
Non classé

Gruau investit dans Sortimo

Publié le 28 janvier 2016
Par Armindo Dias
< 1 min de lecture
Le constructeur-carrossier français est entré à hauteur de 50% dans le capital de la filiale française du spécialiste allemand des systèmes de rangement pour VU.
Le constructeur-carrossier français est entré à hauteur de 50% dans le capital de la filiale française du spécialiste allemand des systèmes de rangement pour VU.
Le constructeur-carrossier français est entré à hauteur de 50% dans le capital de la filiale française du spécialiste allemand des systèmes de rangement pour VU.

Il faudra plus que jamais compter avec Gruau en France et en Europe sur 2016. Le constructeur-carrossier français vient d'annoncer qu'il venait de procéder à une alliance capitalistique avec le groupe allemand Sortimo, spécialiste des solutions de rangement pour VU. Gruau a pris une participation de 50% dans le capital de Sortimo France, donnant ainsi naissance à l'entité Sortimo by Gruau.

Cette dernière entité sera pilotée par un comité de direction composé à parts égales de représentants des deux sociétés. Catherine Caquet conservera son rôle à la direction opérationnelle, mais aura désormais à ses côtés Jean Margerie, directeur commercial et marketing de Gruau France, et aujourd'hui également directeur général de Sortimo by Gruau. "Grâce à cette alliance capitalistique, Sortimo profitera de nouveaux canaux de distribution, offrant une meilleure couverture du territoire français et posant des bases solides pour un futur développement commercial", souligne Gruau.

Une co-entreprise en Allemagne

Et le rapprochement ne se cantonnera pas qu'à la France. Sur la deuxième partie de l'année, Gruau et Sortimo ont prévu de créer une co-entreprise en Allemagne. Cette structure sera détenue à parts égales par les deux partenaires et sera baptisée, elle, Gruau by Sortimo. "Elle s'appuiera sur l'efficacité du réseau Sortimo et sa connaissance du marché allemand pour commercialiser les produits de la gamme Gruau", indique ici le groupe présidé par Patrick Gruau. Et autant dire que le constructeur-carrossier ne devrait pas s'arrêter là sur 2016. "Des choses sont en cours en Allemagne, nous continuons de regarder ce qui se passe dans la péninsule Ibérique, nous nous intéressons à la Grande-Bretagne et, enfin, nous avons toujours des vues sur la Russie et le Brésil", déclarait il y a peu Patrick Gruau.

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle