S'abonner
Non classé

Le Rendez-vous de Groupauto conserve son gameplay

Publié le 20 novembre 2014
Par Clotilde Chenevoy
3 min de lecture
Les réseaux de Groupauto, venant de toute la France, ont, pour la quatrième fois, investi Villepinte pour une nouvelle édition du salon Le Rendez-vous.
Les réseaux de Groupauto, venant de toute la France, ont, pour la quatrième fois, investi Villepinte pour une nouvelle édition du salon Le Rendez-vous.
Les réseaux de Groupauto, venant de toute la France, ont, pour la quatrième fois, investi Villepinte pour une nouvelle édition du salon Le Rendez-vous.

Dans l’univers du jeu vidéo, un bon gameplay est essentiel. En français, cette notion se traduit par “jouabilité”. Il s’agit de circonscrire un joueur dans un univers avec un ensemble de règles tout en s’assurant que ce dernier prenne plaisir à évoluer dans cet univers. Et dans le cas du salon de Groupauto le Rendez-vous, organisé le samedi 4 octobre dernier, le gameplay qui a fait le succès des premières éditions a été réutilisé !

Ainsi, près de 3 500 personnes se sont rendues sur le salon, dont environ 1 000 réparateurs, une fréquentation en légère baisse par rapport à l’an passé. Dans les allées, les réparateurs présents se sont montrés toujours aussi ravis de cet événement, qui leur permet de rencontrer des fournisseurs et de passer un bon moment avec d’autres réparateurs. Les stands d’outillage ont attiré toujours autant les MRA, même si les équipementiers de la pièce ont rivalisé d’animations pour, eux aussi, toucher les réparateurs. Et côté commerce, les bonnes affaires se sont succédé toutes les heures, avec des ventes flashs, qui se rajoutaient aux multiples promotions des différents équipementiers.

Drivista et le Web sujets phares

Le Rendez-vous représente également un temps fort pour les différents réseaux de Groupauto. Chacun a, en effet, eu droit à sa convention, animée par Estelle Denis, avec des messages précis délivrés. Ainsi, Etape Auto et Top Garage ont eu droit à une piqûre de rappel sur Drivista.com, le site mis en ligne par le groupe en début d’année pour vendre des forfaits en ligne. Aujourd’hui, 600 garages adhèrent au service, un chiffre qui grimpera rapidement jusqu’à 1 000, d’après Serge Boillot, les équipes prônant ce service auprès de tous les réseaux Groupauto, Partner’s et Précisium.

Le sujet Internet a également été abordé dans plusieurs conventions. Vincent Congnet, directeur des réseaux de réparateurs VL chez Groupauto, a d’ailleurs rappelé que, sur 100 visiteurs d’une enseigne, 32 % se contentent de visiter uniquement le magasin physique, 19 % se renseignent seulement sur son site Internet, tandis que 49 % jouent sur le cross canal (magasin + Web). Autrement dit, bénéficier d’une vitrine sur la toile se révèle capital. Groupauto a ainsi investi pour que les garages apparaissent dans les recherches Google sur la partie sponsorisée, sous forme de fiche détaillée. Le responsable réseau a aussi rappelé que “le client Internet n’est pas un mauvais consommateur, il faut lui réserver un accueil comme un client classique”. Et Serge Boillot de préciser : “Soyez réactifs avec ces clients, il s’agit de consommateurs exigeants.”

----------
FOCUS - Etape Auto : jouer le jeu du réseau

Serge Boillot, impliqué depuis l’origine dans le développement d’Etape Auto, a attaqué la convention en lançant un appel, face au “manque de respect du concept et dans la fidélité des achats. Pour que le réseau fonctionne, il convient d’établir un échange commercial bilatéral. Faites confiance au réseau !”. Le directeur commercial VL de Groupauto a d’ailleurs illustré son propos en citant trois Etape Auto qui ont développé leur chiffre d’affaires en rafraîchissant leur façade et en modifiant leur implantation de libre-service. Nicolas Duquellenec rejoint à cet effet Groupauto en qualité de responsable merchandising, afin de travailler sur les aménagements intérieur et extérieur des centres.

-----------
FOCUS - Garage Prem’1er : jouer le renouveau

Pour ses dix ans d’existence, Garage Prem’1er évolue, s’offrant un nouveau logo, voire même un nouveau concept. Le réseau reste sur le principe d’enseigne à la carte, le pack de bienvenue inclut un mini-site personnalisé, des dépliants promotionnels personnalisables, ainsi que l’accès aux catalogues électroniques et à Drivista. De nouveaux services, déjà utilisés chez Top Garage, s’ajoutent au catalogue Garage Prem’1er et les ateliers rentrent eux aussi dans une démarche de labellisation. Toutefois, Groupauto se défend de créer un Top Garage bis, l’objectif consistant à remettre du contenu dans le concept et à conquérir de nouveaux garages. L’enseigne compte 471 adhérents et le groupe souhaite monter autour de 600.

----------
FOCUS - Top Carrosserie : jouer avec les accords grands comptes

Pour Top Carrosserie, Groupauto annonce la signature de plusieurs accords grands comptes, notamment avec des loueurs longue durée (Ucalease, Athlon et Natixis) et des flottes d’entreprises (Thyssenkrupp). Ces accords complètent les accords-cadres avec 5 courtiers d’assurance qui représentent 30 000 sinistres par an. Par ailleurs, les adhérents ont pu découvrir le projet de réaménagement des accueils clientèle, proposé aux carrosseries du réseau dès 2015. Nul doute que d’autres projets arriveront dans les mois à venir. Alliance Automotive Group a recruté, depuis peu, Laurent Turgis, issu d’un assureur, pour chapeauter l’ensemble de l’activité carrosserie/peinture du groupe (Top Carrosserie et Précisium Carrosserie ).

----------
FOCUS - Top Garage : jouer la carte des services

Top Garage fédère 800 garages, pour un CA global de 200 millions d’euros. Pendant la convention, Groupauto a rappelé les différents outils mis à disposition du réseau, soulignant qu’ils permettent de générer plus de flux en atelier et d’améliorer les résultats. Top Révision, Top VN et Top Courtoisie ont bénéficié d’un éclairage particulier. Chiffres à l’appui, la direction a démontré que les garages qui travaillent la révision constructeur augmentent le panier moyen (à 313 euros HT), et donc améliorent leur chiffre d’affaires. Au total, le réseau a vendu 12 977 révisions, soit 4 millions d’euros HT de CA.

 

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle