S'abonner
Non classé

Les DOM-TOM dans un contexte automobile difficile

Publié le 21 février 2013
Par La Rédaction
2 min de lecture
Les adhérents de la FEDA DOM-TOM se sont retrouvés au mois de septembre dernier à Gosier en Guadeloupe pour tenir leur Assemblée Générale annuelle, présidée par Robert Arnoux, société Dapa, et en présence de Michel Vilatte, président de la FEDA.
De gauche à droite : Hélène N’Guyen, IPA Guyane, vice-présidente ; Robert Arnoux, Dapa Guadeloupe, président, Sandrine Itri, Marimax Guadeloupe, trésorière représentant Catherine Ozier-Lafontaine et Laurent Habierre, Saci Guadeloupe, secrétaire du syndicat régional.
De gauche à droite : Hélène N’Guyen, IPA Guyane, vice-présidente ; Robert Arnoux, Dapa Guadeloupe, président, Sandrine Itri, Marimax Guadeloupe, trésorière représentant Catherine Ozier-Lafontaine et Laurent Habierre, Saci Guadeloupe, secrétaire du syndicat régional.

Sandrine Itri de la société Marimax et Laurent Habierre, de la société Saci avaient été désignés comme scrutateurs veillant au bon déroulement de la réunion. Rappelons que ce syndicat régional regroupe 5 entreprises en Guadeloupe et 10 points de vente, dont la succursale d’une entreprise nationale ; 2 entreprises en Guyane et 3 entreprises en Martinique et 13 points de vente, soit un total de 25 points de vente pour 10 sièges sociaux. Le parc total dans ces 3 départements s’élève à près d’un million de véhicules dont plus de 800 000 VL et près de 170 000 utilitaires.

Les concessionnaires aussi déprimés

L’ordre du jour de l’AG a été respecté et les rapports du président et du trésorier ont été approuvés à l’unanimité des présents. Les participants ont ensuite évoqué la vie de la FEDA DOM-TOM, l’état des adhésions et les objectifs de recrutement. Il a également été question de l’allocation budgétaire DOM-TOM qui sera revue dans l’année à venir en raison de dépenses de fonctionnement plus élevées en DOM-TOM qu’en métropole et ce d’autant plus que le potentiel de recrutement de nouveaux adhérents est limité. Les responsables syndicaux locaux ont exprimé le besoin de travailler sur un support de communication explicatif, simple et concret qui soit à la portée des attentes des professionnels.

Au chapitre de l’actualité de la profession, les distributeurs ont fait une analyse économique assez pessimiste de leur activité dans les DOM-TOM. Ils ont observé que, après que leur activité professionnelle se soit globalement dégradée en 2011, cette dégradation s’est amplifiée en 2012 sur des marchés pourtant très fermés car liés au contexte insulaire. Ils ont également observé que l’activité des concessionnaires semblait encore plus déprimée.

Court-circuit des webdealers

A cela il faut ajouter l’apparition de nouveaux acteurs de la distribution dans les trois départements que sont les webdealers de la métropole qui ont l’avantage de court-circuiter les taxes spécifiques imposées aux distributeurs locaux (octroi de mer…). Cette distorsion de concurrence en défaveur des distributeurs implantés dans ces départements renvoie également à d’autres interrogations, exprimées durant la réunion, sur la cohérence de l’application des conditions de vente chez certains équipementiers. Tout cela n’est pas sans lien avec une nette évolution des comportements de la clientèle qui recherche des solutions de réparation “a minima” et du comportement même des garagistes qui font acheter les pièces par les automobilistes et qui ne facturent que leur main-d’œuvre pour limiter les risques d’impayés ou de décalage de règlement.

Au chapitre des actions à mener, les représentants DOM-TOM souhaitent agir sur la fiscalité locale qui doit être revue avec notamment le report de l’octroi de mer en pied de facture, comme la TVA. Plus généralement, il serait aussi impératif de développer le transport collectif pour améliorer le trafic auto saturé et alléger le coût auto pour les ménages qui doivent souvent supporter deux voitures, mais ces questions relèvent surtout des “Politiques” locaux que le syndicat régional compte bien interpeller une nouvelle fois au cours de l’année 2013. Enfin, Robert Arnoux a annoncé que la prochaine Assemblée Générale de la Feda se tiendrait en Guyane au cours de la deuxième quinzaine de septembre 2013.

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle