S'abonner
Non classé

Les nouvelles tôles préoccupent les équipementiers

Publié le 12 décembre 2013
Par Jean-Marc Felten
< 1 min de lecture
L’apparition de nouvelles tôles de structure de carrosserie va modifier les techniques de réparation.
Les constructeurs demandent aux carrossiers de riveter et coller les nouvelles tôles d’habillage, ce qui demande formation et équipements pour les réparateurs.
Les constructeurs demandent aux carrossiers de riveter et coller les nouvelles tôles d’habillage, ce qui demande formation et équipements pour les réparateurs.

Les constructeurs continuent d’éprouver leurs techniques de fabrication, avec l’objectif de gagner en poids sur les caisses tout en améliorant la sécurité passive. Ces évolutions ne facilitent pas le travail des réparateurs, qui se trouvent confrontés à des technologies qui ne peuvent pas être réparées avec les équipements traditionnels. “On commence à trouver des tôles de moins d’un millimètre en structure et en habillage, avec des caractéristiques mécaniques très supérieures aux plus récentes technologies, reconnaît Rémi Harti, responsable commercial du fabricant de postes de soudure Gys. Nos équipements classiques ne conviennent plus pour assurer la réparation de ces tôles.” BMW équipe la dernière génération de sa Mini d’ailes en tôles “TT HLE”, qui répondent à ces caractéristiques. En réparation, la soudure réalisée en usine n’est pas reproductible. Les services après-vente préconisent donc une méthode d’assemblage par collage et rivetage. Les ateliers vont de fait devoir se former et s’équiper pour réaliser ces montages. La Mini n’est que le premier modèle à présenter ces techniques. Pour assurer un gain moyen de 150 kg sur leurs nouvelles générations de véhicules, tous les constructeurs vont utiliser ces tôles et des soudures au laser en cordon continu. La formation et l’information sur les techniques préconisées (collage, rivetage, soudures avec des appareils adaptés) devront être maîtrisées par les tôliers, c’est une condition qui permettra aux ateliers de conserver leur potentiel de clientèle.
 

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle