S'abonner
Non classé

“Les outils GOLDA permettent de répondre au plus près à la demande locale”

Publié le 19 septembre 2013
Par 
2 min de lecture
Yves Canaple, directeur général MAHLE Aftermarket Europe - Entreprise allemande dont le siège est à Stuttgart, MAHLE, avec plus de 45 000 employés, compte parmi les premiers fournisseurs de pistons, cylindres, soupapes et systèmes de gestion de l’air et des fluides. Etre proche des distributeurs, garagistes et spécialistes de la maintenance des moteurs partout dans le monde, c’est la philosophie de MAHLE Aftermarket. En France, cette stratégie, basée sur la proximité et le service, passe par une forte implantation locale, un réseau logistique performant et le développement d’une offre EDI complète.
Claude Méléo, responsable informatique et qualité et Yves Canaple, DG Aftermarket Europe.
Claude Méléo, responsable informatique et qualité et Yves Canaple, DG Aftermarket Europe.

Que représente MAHLE Aftermarket ?

La division Aftermarket compte plus de 1 500 collaborateurs répartis sur 24 sites internationaux. En France, son siège est situé à Décines près de Lyon. Là, sur 6 500 m2 se trouve le stock central France et Dom Tom, avec plus de 25 000 produits. En plus de MAHLE Original, notre marque de référence, nous possédons d’autres marques comme Knecht pour les filtres ou Perfect Circle pour les pièces moteur. En aftermarket, les produits vendus sont pratiquement à 100 % issus de nos productions. Nous assurons une couverture à 96 % du parc européen avec une gamme de 3 000 références en filtres et 7 000 références en pièces moteur. Nous développons et proposons aussi de nouveaux produits comme les turbocompresseurs, les thermostats, les systèmes de climatisation. Mais chez MAHLE Aftermarket, le service client ne se limite pas à la fourniture de produits adaptés au marché, la stratégie de l’entreprise est aussi basée sur la proximité et le service. Nous y parvenons grâce à nos centres logistiques et nos nombreuses antennes régionales qui veillent à ce que chaque référence commandée arrive rapidement là où les professionnels en ont besoin.

Depuis quand pratiquez-vous l’EDI ?

Nous avons commencé avec le Golda au début des années 2000 par le tarif, d’abord pour la filtration avec la marque Técafiltres, puis nous avons intégré l’ensemble de la gamme. Nous sommes restés longtemps en proposant seulement ce service car notre clientèle, constituée surtout de petits et moyens grossistes, n’était pas spécialement demandeuse d’autres outils EDI. Lorsque nous nous sommes développés auprès des gros distributeurs, le besoin a été différent. Nous avons alors décidé qu’il fallait mettre en place une offre complète, à l’image de la stratégie de l’entreprise : nous voulions répondre aux besoins de l’ensemble de notre clientèle de distributeurs.

Nous utilisions déjà TecCom en interne pour passer nos commandes vers l’Allemagne et en 2011, nous l’avons adapté à notre clientèle française. Avec la mise en place de la commande de stock et du bon de livraison, pour les gros distributeurs et pour tous, la connaissance de la disponibilité et la commande de dépannage. Ensuite il y eut en 2012 la dématérialisation fiscale, développée avec Groupauto, AD, Precisium Group, Aurilis, soit la totalité des groupements avec lesquels nous travaillons. Pour les petits distributeurs ne pouvant traiter les factures EDI, nous mettons en place un système de fichiers PDF. Nous désirons apporter une offre adaptée à chacun et les outils GOLDA permettent de répondre au plus près à la demande locale et s’inscrivent pleinement dans notre stratégie de services.

Et maintenant ?

Maintenant nous devons travailler sur la communication, faire connaître et adopter ces services par tous. Aujourd’hui, si 40 % de notre CA passent par ces outils, cela représente une part encore faible du nombre total des lignes de commande reçues. Ceci s’explique par le fait qu’au départ, notre clientèle était essentiellement composée de rectifieurs, qui ne sont pas dans la culture EDI. De plus, les petits distributeurs téléphonaient aux agences locales pour connaître la disponibilité et passer commande. Aujourd’hui, il faut qu’ils sachent qu’ils peuvent le faire automatiquement avec la connexion TecCom de MAHLE et qu’ils seront bien livrés par leur agence locale. Nous réfléchissons aussi à la mise en place de l’outil TecWarranty proposé par le GOLDA. Maintenant, grâce à ces outils, nous pouvons servir dans les meilleures conditions tous les types de clients, il faut le faire savoir.

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle