S'abonner
Non classé

Magneti Marelli : du sport aux chaînes de production

Publié le 4 octobre 2012
Par Axel Abadie
< 1 min de lecture
L'équipementier a tenté de démontrer, à Washington, les bienfaits de ses développements en matière de sport automobile, précurseurs des technologies appliquées aux véhicules de tourisme.
L'équipementier a tenté de démontrer, à Washington, les bienfaits de ses développements en matière de sport automobile, précurseurs des technologies appliquées aux véhicules de tourisme.
L'équipementier a tenté de démontrer, à Washington, les bienfaits de ses développements en matière de sport automobile, précurseurs des technologies appliquées aux véhicules de tourisme.

Quand l'expérience de la compétition automobile profite à la production de masse... Lors de l'atelier Global Cleantech 100, mené à Washington par l'Ambassade italienne, Magneti Marelli a fait la démonstration de la passerelle possible entre racing et VP, en termes de développement durable. Réduire la consommation et les émissions de CO2 étant au cœur de ses préoccupations, autant sur la base de technologies de transmission qu'en termes de connectivité.

Pour l'équipementier, le sport mécanique est un réel incubateur de nouvelles compétences et technologies qui inspirent des solutions vertes au service d'une mobilité durable. Le KERS, par exemple, a permis cette démonstration : un système de régénération de l'énergie cinétique au freinage, développée en 2008 pour la Formule1, arrivé dans les systèmes hybrides et électriques modernes.

Magneti Marelli travaille également au développement d'un système de transmission de données Wifi bilatéral (entre le véhicule et le stand par exemple), qui permet un flux de données bien plus important que la transmission par radio actuelle, et, ce, à haut débit. Un système qui, s'il fait preuve d'une correcte adaptation, aura sa place dans les VP.

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle