S'abonner
Non classé

Michelin au Monte-Carlo

Publié le 15 janvier 2013
Par Marc David
< 1 min de lecture
Pour le 81e Rallye Monte-Carlo qui verra son épilogue dimanche prochain, Michelin se positionne comme l’un des principaux ingrédients du duel Loeb/Ogier. Entre autres…
Pour le 81e Rallye Monte-Carlo qui verra son épilogue dimanche prochain, Michelin se positionne comme l’un des principaux ingrédients du duel Loeb/Ogier. Entre autres…
Pour le 81e Rallye Monte-Carlo qui verra son épilogue dimanche prochain, Michelin se positionne comme l’un des principaux ingrédients du duel Loeb/Ogier. Entre autres…

Le départ du 81e Rallye Monte-Carlo vient tout juste d’être donné avec en tête d’affiche le duel attendu Loeb (Citroën DS3 WRC)/Ogier (VW Polo R WRC). Si la grande classique hivernale met depuis toujours les qualités de pilotage en exergue, son parcours long et atypique, pouvant se disputer dans des conditions très changeantes avec des différences substantielles d’adhérence, n’en met pas moins un autre paramètre primordial sur le devant de la scène, les pneumatiques. Dans les Alpes sans doute plus qu’ailleurs, un choix stratégique peut faire basculer la course dans un sens ou dans l’autre !

Dans ce contexte, la première épreuve du championnat du monde WRC 2013 bénéficie d’une réglementation particulière. En effet, le règlement autorise quatre types de pneus (contre deux ailleurs), tous montés sur des jantes de 18 pouces. En outre, en dérogation du règlement 2013 qui réduit de 5 à 4 le nombre de pneus par changement à l’assistance (soit une réduction de 20% par rapport à la saison dernière), les pilotes engagés au Monte-Carlo disposeront de 40 pneus pour l’ensemble du parcours, y compris "shakedown".

Sur cette base, et ceci en fonction de la stratégie de course choisie, l’offre Michelin s’articule selon la dotation suivante : 30 pneus Michelin Pilot Sport S2 (slick tendre), 20 pneus Michelin Pilot Sport SS2 (slick super tendre), 10 pneus Michelin Pilot Alpin 4 (neige) et 20 pneus Michelin Pilot Alpin 4 clouté (neige et glace).

Deux précisions. Par rapport à l’édition 2012, le Pilot Sport S2 bénéficie d’un nouveau mélange de gomme à même d’offrir une fenêtre d’utilisation plus large, en compensation de la suppression du Pilot Sport H1 (dur), ceci pour simplifier la logistique. Quant au Pilot Sport SS2, il est doté d’une nouvelle zone basse pour un montage plus facile.

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle