S'abonner
Non classé

Pas d'attestation de capacité pour le 1234 yf

Publié le 26 février 2015
Par Frédéric Richard
< 1 min de lecture
A l’occasion des bilans annuels de flux de fluides frigorigènes, il a été constaté que des informations étaient demandées à tort par les organismes agréés, concernant le HFO. Le HFO 1234 yf, nouveau fluide frigorigène qui doit logiquement être utilisé dans tous les nouveaux véhicules en première monte, en remplacement du R134a, n’est pas visé par l’attestation de capacité des opérateurs et des ateliers.
A l’occasion des bilans annuels de flux de fluides frigorigènes, il a été constaté que des informations étaient demandées à tort par les organismes agréés, concernant le HFO. Le HFO 1234 yf, nouveau fluide frigorigène qui doit logiquement être utilisé dans tous les nouveaux véhicules en première monte, en remplacement du R134a, n’est pas visé par l’attestation de capacité des opérateurs et des ateliers.
A l’occasion des bilans annuels de flux de fluides frigorigènes, il a été constaté que des informations étaient demandées à tort par les organismes agréés, concernant le HFO. Le HFO 1234 yf, nouveau fluide frigorigène qui doit logiquement être utilisé dans tous les nouveaux véhicules en première monte, en remplacement du R134a, n’est pas visé par l’attestation de capacité des opérateurs et des ateliers.

Le CNPA tient à rappeler que la manipulation des HFO n'entre pas dans le périmètre de l'attestation de capacité. Les réparateurs n'ont donc pas à communiquer d’informations sur la manipulation de ce fluide aux organismes agréés lors des bilans annuels de flux de fluides frigorigènes. En fait, il se trouve que les HFO ne figurent que dans l'annexe II du règlement 517/2014, qui ne concerne pas les professionnels de l’automobile. Le CNPA restera vigilant à ce que ce nouveau gaz, qui nécessite des investissements conséquents pour les entreprises (matériel, formation...), mais présente un très faible pouvoir de réchauffement climatique, reste exclu du dispositif d’attestation de capacité.

On rappelle que pour la manipulation de l'actuel R134a, l’entreprise doit détenir une attestation de capacité délivrée par un organisme agréé et les opérateurs une attestation d’aptitude.

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle