S'abonner
Non classé

Pirelli lance le Cinturato P7 Blue

Publié le 6 juillet 2012
Par Marc David
2 min de lecture
Aux côtés de son Cinturato P7, pneu écologique hautes performances destiné à l’équipement d’origine, le manufacturier milanais vient de lancer son nouveau Cinturato Blue à Valence.
Aux côtés de son Cinturato P7, pneu écologique hautes performances destiné à l’équipement d’origine, le manufacturier milanais vient de lancer son nouveau Cinturato Blue à Valence.
Aux côtés de son Cinturato P7, pneu écologique hautes performances destiné à l’équipement d’origine, le manufacturier milanais vient de lancer son nouveau Cinturato Blue à Valence.

Premier pneu écologique Pirelli de hautes performances, le Cinturato P7 a été lancé en 2009 pour les moyennes et grosses cylindrées. Aujourd’hui, ce produit destiné à l’équipement d’origine voit le renfort du P7 Blue, développé pour le marché du remplacement. Ce nouveau pneu Pirelli est d’ores et déjà disponible sur le marché européen en 11 dimensions, de 16 à 18’’, séries de 60 à 40, sachant que trois autres dimensions feront leur apparition d’ici la fin de l’année.

Développé en codes vitesse H, V, W et Y, le Cinturato P7 Blue a reçu la note maximum dans le cadre de l’étiquetage européen. Si l’on met de côté les pneus "concept" du groupe Goodyear Dunlop, il se positionne comme le premier pneu commercialisé à obtenir le très prisé "AA", qui caractérise la plus haute note en matière de résistance au roulement et de freinage sur sol mouillé. Concernant ce deuxième point, le gain à 80 km/h est de 2,6 m par rapport à un pneu concurrent classé "B"…

Sur le plan technique, les ingénieurs de la firme milanaise évoquent "un processus de développement interactif" à même d’apporter des améliorations tant au niveau de la structure que du composé de gomme. De fait, le P7 Blue possède une structure plus rigide grâce à l’utilisation de matériaux de dernière génération et de flancs souples progressifs, mais aussi de renforcements sur les aires de contact. On le sait, la rigidité supplémentaire permet de réduire la déformation et la dispersion superflue de l’énergie, réduisant ainsi la résistance au roulement. De plus, la ceinture en acier a été allégée, avec un niveau de tension optimisé pour garantir un comportement stable et équilibré. Par ailleurs, pour ce qui est du mélange de gomme, les ingénieurs milanais ont fait appel à des polymères de dernière génération à faible teneur en huile. Ceux-ci apportent également leur contribution à l’abaissement de la résistance au roulement et à la réduction des distances de freinage. Evidemment, pour atteindre leurs objectifs, les ingénieurs s’en sont remis à des modèles de simulation sophistiqués, complétés notamment par des tests sur le circuit (permanent) Ricardo Tormo de Valence.

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle