S'abonner
Non classé

Roberlo veut se faire un nom

Publié le 17 octobre 2013
Par Romain Baly
< 1 min de lecture
Installé dans l’Hexagone depuis plus de quinze ans, le spécialiste de la fabrication de produits pour la peinture et la réparation auto tente peu à peu de se faire connaître, fort d’un succès en constante progression et d’un rayonnement à l’international.
Installé dans l’Hexagone depuis plus de quinze ans, le spécialiste de la fabrication de produits pour la peinture et la réparation auto tente peu à peu de se faire connaître, fort d’un succès en constante progression et d’un rayonnement à l’international.
Installé dans l’Hexagone depuis plus de quinze ans, le spécialiste de la fabrication de produits pour la peinture et la réparation auto tente peu à peu de se faire connaître, fort d’un succès en constante progression et d’un rayonnement à l’international.

Le temps de la discrétion est révolu. Quarante-cinq ans après sa création, la société Roberlo semble prête à entamer sa mutation. Preuve que l’on peut être une grande société tout en négligeant sa communication, l’entreprise familiale (gérée de grand-père en petit-fils) basée à Gérone, en Espagne, n’est pourtant pas n’importe qui dans le milieu des services automobiles. Depuis 1968, le spécialiste de la fabrication de solutions pour la peinture, la réparation et la fixation auto a réussi à faire sa place dans un univers ultra-concurrentiel.

Présent dans 80 pays

Fort de ses 300 employés, de ses neuf filiales (Espagne, Portugal, France, Royaume-Uni, Italie, Russie, Brésil, Argentine et Etats-Unis) et de ses quatre centres de production (deux en Espagne, un en Russie et un au Brésil), Roberlo rayonne aujourd’hui sur plus de 80 pays dans le monde. Une présence de poids qui lui permet d’afficher, sur l’année 2012, un chiffre d’affaires de 46,5 millions d’euros et une production de 6,5 millions de litres. Pourtant, qui connaît vraiment la société ? Pas grand monde au demeurant. Une situation que Xavier Sagué, son directeur général, souhaite voir évoluer : “Après avoir planté notre drapeau dans plusieurs pays, nous voulons désormais être un joueur local qui compte.” Et notamment en France, où Roberlo, implanté à Saint-Jean-de-Védas (34) et Goussainville (95), malgré un CA restreint (1,7 million), ne cesse de progresser. Ainsi, depuis deux ans, l’entreprise enregistre une croissance de 30 % des demandes des distributeurs. Des distributeurs qui aimeraient bien, eux aussi, que la société soit davantage reconnue.
 

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle