S'abonner
Non classé

Shell toujours numéro 1

Publié le 14 décembre 2011
Par Marc David
2 min de lecture
Selon une étude menée par Kline & Company, une société de conseil et de recherche, Shell Lubrifiant se positionne en tête des grands fournisseurs mondiaux de lubrifiants pour la cinquième année consécutive.
Selon une étude menée par Kline & Company, une société de conseil et de recherche, Shell Lubrifiant se positionne en tête des grands fournisseurs mondiaux de lubrifiants pour la cinquième année consécutive.
Selon une étude menée par Kline & Company, une société de conseil et de recherche, Shell Lubrifiant se positionne en tête des grands fournisseurs mondiaux de lubrifiants pour la cinquième année consécutive.

Avec une part de marché de 13 % en volume et une marge de 2 % sur son concurrent direct (ExxonMobil, selon nos sources), Shell a maintenu sa place de premier fournisseur mondial de lubrifiants en 2010, et ce pour la cinquième année consécutive. Une consécration issue du rapport de Kline & Company, à même de ravir Mark Gainsborough, le directeur Lubrifiants de Shell : "Etre numéro un durant cinq ans constitue une performance remarquable, souligne-t-il.Ceci indique que notre stratégie cohérente visant à nous concentrer sur les technologies de pointe et des relations solides avec la clientèle s’est avérée bénéfique." Et d’ajouter : "Shell a plus de 200 salariés en Recherche et Développement, plus de 300 conseillers techniques de première ligne et plus de 1 000 commerciaux, tous chargés de fournir des solutions compétitives à nos clients. Il ne fait aucun doute que leur réussite est au cœur de notre croissance continue et du leadership de notre marque."

Pour ce qui est de la recherche, Shell possède des centres spécifiques en Allemagne, en Chine, au Japon (co-entreprise avec Showa Shell), au Royaume-Uni et aux Etats-Unis. Mais, outre sa position de leader en terme de volume global, Shell figure également en tête de la catégorie des lubrifiants de marque (dont le portefeuille inclut aussi Pennzoil, Quaker State, Monarch). Un résultat issu pour une bonne part de la stratégie menée par les distributeurs, qui auraient plus que doublé les volumes moyens par rapport à 2009.

Sur le plan des perspectives, Shell a de quoi être optimiste. En effet, dernièrement, une étape clé a été franchie lorsque la première cargaison d’huile de base a quitté l’usine de Pearl GTL au Qatar. "A pleine capacité, cette usine fournira l’une des plus importantes sources d’huile de base de qualité au monde, ce qui nous offrira un accès inégalé à l’huile de base du groupe III destinée à être utilisée dans nos lubrifiants de première qualité et nos lubrifiants synthétiques", explique Mark Gainsborough. Il y a aussi la récente ouverture d’un centre de services techniques de pointe à Zhuhai, en Chine, et l’ouverture prochaine de l’usine de mélange de Torzhok, en Russie (la première à être construite par une compagnie pétrolière internationale dans ce pays), qui devrait se positionner comme l’une des plus importantes du réseau mondial de Shell.

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle