S'abonner
Non classé

Un tour, des couleurs et du goût

Publié le 11 juin 2015
Par Jean-Marc Felten
2 min de lecture
Quand l’automobile est un moyen d’assouvir une passion, on peut retrouver aux commandes un distributeur en peinture et un chef étoilé. Le vecteur est une Fiat de rallye des années 70 et le terrain de jeu le Tour de France Automobile, une classique annuelle pour collectionneurs.
La grande fête de l’automobile de sport part pendant cinq jours sur les routes françaises, toutes les marques étant représentées.
La grande fête de l’automobile de sport part pendant cinq jours sur les routes françaises, toutes les marques étant représentées.

La Fiat 131 Abarth a été une gloire de la scène internationale des rallyes de 1975 à 1982. Elle porte à son actif trois titres de champion du monde des marques et deux titres pour les pilotes. Sa base est celle de la berline populaire 131 (1974 – 1985) profondément retravaillée par Abarth pour devenir une référence sur toutes les routes.

Un modèle de course pour un champion de la distribution

Quand une occasion lui est proposée, Eric Mallen, distributeur de peinture dans la Drôme (et président du réseau de distribution de peinture Centaure), mais grand passionné de la marque au scorpion, n’hésite pas et se porte acquéreur de celle qui est la 7e voiture italienne de son garage. Ce modèle n’est pas n’importe lequel de ceux de la série de 500 construite pour l’homologation en groupe 4. Conservant ses couleurs Fiat bleue et blanche de l’époque, elle a participé à la conquête du titre de champion de Marku Alen en 1978. Aujourd’hui, elle continue ses exploits, en se réservant aux épreuves historiques. C’est à l’occasion du Tour Auto que nous l’avons croisée aux mains de son propriétaire qui officiait en compagnie d’un chef de cuisine étoilé, Michel Chabran, qui avait délaissé les fourneaux de son restaurant de Pont-de-l’Isère (26).

Une vraie compétition

Le Tour de France Automobile est en principe réservé aux voitures qui ont participé à cette épreuve de 1951 à 1973, mais des exceptions sont possibles. C’est le cas de la Fiat 131 Abarth, qui est exactement identique à celle qui a remporté ce Tour de France Automobile en 1978 aux mains de Michelle Mouton. L’édition 2015 est traditionnellement partie du Grand Palais, à Paris, pour rejoindre Biarritz en passant par Nevers Magny-Cours, Vichy, Clermont-Ferrand et le circuit de Charade, Albi et Toulouse, pour conclure par une étape à Pau. Cette grande randonnée couvre pas moins de 1 900 kilomètres ponctués de quatre circuits et huit épreuves spéciales. Les concurrents choisissent une vitesse moyenne (en régularité) ou visent la vitesse la plus rapide en catégorie “compétition”. Outre la participation de quelques passionnés d’automobile tels que Eric Mallen et de vedettes comme Olivier Panis (ancien vainqueur en Formule 1), il faut signaler la présence cette année d’un nouveau partenaire, Bosch Car Service, dont les ateliers se sont mis à la disposition des participants tout au long du parcours.
 

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle