S'abonner
Non classé

Une nouvelle piste d’athlétisme en pneus usagés

Publié le 5 décembre 2012
Par Marc David
< 1 min de lecture
Dans le cadre de la réduction de l’impact des pneus sur l’environnement, l’ASM Omnisport et Michelin ont décidé d’utiliser des pneus usagés comme composant du revêtement de la nouvelle piste d’athlétisme de l’ASM.
Dans le cadre de la réduction de l’impact des pneus sur l’environnement, l’ASM Omnisport et Michelin ont décidé d’utiliser des pneus usagés comme composant du revêtement de la nouvelle piste d’athlétisme de l’ASM.
Dans le cadre de la réduction de l’impact des pneus sur l’environnement, l’ASM Omnisport et Michelin ont décidé d’utiliser des pneus usagés comme composant du revêtement de la nouvelle piste d’athlétisme de l’ASM.

On le sait, par le biais d’Aliapur, la filière de référence en matière de collecte et de recyclage des pneus, les produits usagés sont valorisables à 100 % sous forme d’énergie ou de matière première. Ainsi peuvent-ils être utilisés comme carburant dans les fours de cimenterie. Entiers ou découpés, ils servent de remblais, murs antibruit ou supports de voies ferrées. Broyés en granulats ou en poudrette, ils entrent dans la composition de sols synthétiques aux propriétés intéressantes, de matériaux composites, parfois de revêtements routiers.

Dans la même optique, l’ASM Omnisport (Association sportive montferrandaise) et Michelin ont décidé d’explorer une nouvelle voie de revalorisation en utilisant des pneus usagés comme composant du revêtement de la nouvelle piste d’athlétisme de l’ASM.

Au-delà de l’aspect environnemental, ce tout nouveau revêtement, réalisé à partir de granulats de pneus usagés (9 000 pneus nécessaires !), a permis la réalisation d’une piste de 400 m sur 6 couloirs en ligne droite, d’une aire d’élan de saut en hauteur et de triple saut aux performances accrues, le tout sur une superficie de 3 900 m2.

En fait, le granulat, issu de pneus usagés valorisés à 100 %, contient 50 % d’élastomères alors qu’un revêtement dit "traditionnel" n’en contient que 20 %. Ainsi, l’apport de cette plus forte concentration d’élastomères a une incidence directe sur les performances des équipements. Il permet notamment une meilleure absorption des chocs et une très bonne restitution de l’énergie. La longévité des pneumatiques se retrouve, quant à elle, dans la pérennité des performances de ce nouveau sol sportif.

A noter que ce prototype de sol, mis en œuvre avec l’appui technique d’Aliapur et de Technisol, expert des sols sportifs, est également destiné à équiper des plateaux sportifs de collèges et lycées, jusqu’alors réalisés en enrobé bitumeux.

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle