S'abonner
Non classé

Volkswagen Golf (7) 1.4 TSI

Publié le 20 décembre 2013
Par Jean-Marc Felten
< 1 min de lecture
Le best-seller de Volkswagen s’est offert une cure de jouvence il y a moins d’un an, mais de l’extérieur, il faut un œil avisé pour le déceler. Pourtant, sous l’habillage, c’est toute la plate-forme qui a été renouvelée. Celle-ci est basée sur une modularité complète qui permet une adaptation à l’ensemble des modèles traction avant du constructeur. On le voit en effet sur la conception de la ligne d’échappement, prévue pour plusieurs modèles après le tube de descente. Quant au moteur, c’est une innovation majeure pour un modèle de milieu de gamme. Lors de phases de fonctionnement nécessitant peu de puissance, deux cylindres sont totalement désactivés (injection, allumage et ouverture des soupapes). La consommation est réduite d’autant et participe à des performances record dans sa catégorie (4,7 l aux 100 km en normalisé).
Le best-seller de Volkswagen s’est offert une cure de jouvence il y a moins d’un an, mais de l’extérieur, il faut un œil avisé pour le déceler. Pourtant, sous l’habillage, c’est toute la plate-forme qui a été renouvelée. Celle-ci est basée sur une modularité complète qui permet une adaptation à l’ensemble des modèles traction avant du constructeur. On le voit en effet sur la conception de la ligne d’échappement, prévue pour plusieurs modèles après le tube de descente. Quant au moteur, c’est une innovation majeure pour un modèle de milieu de gamme. Lors de phases de fonctionnement nécessitant peu de puissance, deux cylindres sont totalement désactivés (injection, allumage et ouverture des soupapes). La consommation est réduite d’autant et participe à des performances record dans sa catégorie (4,7 l aux 100 km en normalisé).
Le best-seller de Volkswagen s’est offert une cure de jouvence il y a moins d’un an, mais de l’extérieur, il faut un œil avisé pour le déceler. Pourtant, sous l’habillage, c’est toute la plate-forme qui a été renouvelée. Celle-ci est basée sur une modularité complète qui permet une adaptation à l’ensemble des modèles traction avant du constructeur. On le voit en effet sur la conception de la ligne d’échappement, prévue pour plusieurs modèles après le tube de descente. Quant au moteur, c’est une innovation majeure pour un modèle de milieu de gamme. Lors de phases de fonctionnement nécessitant peu de puissance, deux cylindres sont totalement désactivés (injection, allumage et ouverture des soupapes). La consommation est réduite d’autant et participe à des performances record dans sa catégorie (4,7 l aux 100 km en normalisé).

Pour lire la suite, cliquer ici.

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle