S'abonner
Constructeurs

Volvo Group et Daimler Truck s’allient autour de la pile à combustible

Publié le 14 mai 2020
Par Mohamed Aredjal
2 min de lecture
Les deux constructeurs de véhicules industriels annoncent la création d’une joint-venture en vue de développer à grande échelle la production de piles à combustible.
La joint-venture englobera les activités de Nabern/Allemagne, siège social de Mercedes-Benz Fuel Cell GmbH, et des sites de production de la marque à l'étoile en Allemagne et au Canada.
La joint-venture englobera les activités de Nabern/Allemagne, siège social de Mercedes-Benz Fuel Cell GmbH, et des sites de production de la marque à l'étoile en Allemagne et au Canada.

Volvo Group et Daimler Truck partagent la même vision du transport durable. Les deux constructeurs de poids lourds ont signé un partenariat pour créer une nouvelle entreprise commune dédiée au véhicule à hydrogène. Un accord final est attendu d'ici au troisième trimestre et devrait être conclu avant la fin 2020.

Cette joint-venture sera plus exactement chargée de développer, produire et commercialiser des technologies de piles à combustible pour des véhicules industriels et d’autres applications. Daimler va regrouper toutes ses activités actuelles dans ce domaine dans cette co-entreprise dont la moitié du capital sera achetée par Volvo pour environ 0,6 milliard d’euros.

Indépendante et autonome, cette joint-venture doit aider les deux groupes à réduire leurs coûts de développement tout en accélérant la mise sur le marché de cette technologie. Elle s’est fixée ainsi pour objectif de proposer en série, dans la seconde moitié de la décennie, des véhicules industriels équipés de piles à combustible pour des applications longues distances. Mais la co-entreprise ne s’interdit pas de développer des piles à combustible pour d’autres marchés, en particulier pour l’industrie automobile.

"L'électrification du transport routier est un élément clé du Green Deal, une Europe neutre en carbone et, à terme, un monde neutre en carbone. L'utilisation de l'hydrogène comme vecteur d'électricité verte pour alimenter les camions électriques dans les opérations de longue distance est une partie importante du puzzle, et un complément aux véhicules à batteries et à carburants renouvelables. La combinaison des expériences de Volvo Group et de Daimler dans ce domaine pour accélérer le rythme du développement est bénéfique à la fois pour nos clients et pour la société dans son ensemble", a souligné Martin Lundstedt, président et CEO de Volvo Group.

Même son de cloche du côté de Martin Daum, président du conseil d'administration de Daimler Truck : "Pour que les camions puissent faire face aux charges lourdes et aux longues distances, les piles à combustible constituent une réponse importante et une technologie pour laquelle Daimler a acquis un savoir-faire considérable aux cours des deux dernières décennies grâce à son unité de développement".

Selon une étude réalisée notamment par l’Association française pour l’hydrogène et les piles à combustible (Afhypac) et le CEA, l’hydrogène pourrait alimenter 1 camion sur 5 et 1 bus sur 4 en 2050.

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle