S'abonner
Distribution

Avec MAX, Alliance Automotive explore de nouveaux territoires

Publié le 29 mars 2022
Par Mohamed Aredjal
< 1 min de lecture
Réinventer la distribution de pièces dans les milieux urbains, c’est le pari qu’entend relever Alliance Automotive Group avec Marseille Auto Express (MAX). Ce concept innovant associe un centre de contact renforcé à un site logistique efficient pour mieux répondre aux besoins des professionnels.
Situé à Gignac-la-Nerthe, Max Auto Express (MAX) s’attache à livrer les professionnels de l’agglomération marseillaise en 1 heure. ©AAG
Situé à Gignac-la-Nerthe, Max Auto Express (MAX) s’attache à livrer les professionnels de l’agglomération marseillaise en 1 heure. ©AAG

A Marseille (13), Alliance Automotive Group (AAG) s’est fixé pour objectif de livrer les réparateurs de la cité phocéenne en une heure. Un véritable défi dans cette agglomération très dense, où la concurrence est grande. A cette fin, le groupement teste depuis janvier un nouveau concept de distribution, sous enseigne Précisium, baptisé Marseille Auto Express (MAX).

Il repose sur un centre d’appels destiné aux professionnels, accompagnant les réparateurs dans l’identification de leurs pièces et leur prise de commande. Pièces mécanique et de carrosserie, outillages ou encore produits Back2Car, l’ensemble du catalogue AAG est disponible. Une fois l’achat effectué, un centre logistique situé à Gignac-la-Nerthe, près de Marseille, prend alors le relais pour préparer la livraison. Du picking à l’envoi de la commande, l’ensemble du process a été optimisé pour que le colis arrive une heure plus tard chez le client.

Destiné avant tout à un environnement urbain

"Avec MAX, nous voulions sortir du modèle classique de distribution en travaillant de manière différente pour mieux répondre aux attentes de nos clients professionnels, notamment en termes de réactivité. C’est un système qui présente l’avantage d’optimiser nos niveaux de productivité ", confie Thierry Dufour, directeur de la BU distribution d’AAG.

Satisfait des premiers résultats affichés par Marseille Auto Express, le dirigeant reste toutefois prudent dans les ambitions de déploiement de son nouveau concept, qui n'est pas adapté à la vente au comptoir et à la clientèle grand public. "C’est un mode de distribution qui ne pourra pas être dupliqué sur l’ensemble du territoire, estime-t-il. Il correspond avant tout à des environnements urbains avec une hausse importante des prix de l’immobilier et une forte pression concurrentielle."

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle