S'abonner
Equipementiers

Ça bouge chez ZF Services France

Publié le 15 octobre 2015
Par Romain Baly
< 1 min de lecture
Alors que 25% de ses effectifs devraient être renouvelés d'ici dix ans, la filiale tricolore de l'équipementier mise sur l'apprentissage pour compenser ses besoins en mécaniciens spécialisés.
Alors que 25% de ses effectifs devraient être renouvelés d'ici dix ans, la filiale tricolore de l'équipementier mise sur l'apprentissage pour compenser ses besoins en mécaniciens spécialisés.
Alors que 25% de ses effectifs devraient être renouvelés d'ici dix ans, la filiale tricolore de l'équipementier mise sur l'apprentissage pour compenser ses besoins en mécaniciens spécialisés.

L'heure du renouveau a sonné. Après avoir déjà recruté 50 personnes depuis un an et demi, ZF Services France poursuit sa politique de recrutement dans l'espoir de réussir à renouveler un quart de ses effectifs dans les dix ans qui viennent. Un objectif auquel la jeunesse doit fortement contribuer. Pour preuve, l'équipementier mise sur l'apprentissage, pour soutenir sa croissance et pour répondre à ses besoins en mécanique.

"L'apprentissage est pour nous un véritable choix de pré-recrutement", souligne Emmanuelle Parisse, responsable des ressources humaines de la société. Des postes de mécaniciens spécialisés en transmission pour véhicules industriels, pour lesquels les candidats s'avèrent rares, sont notamment à pourvoir pour des jeunes en Bac Pro Maintenance. Pour mieux les séduire, la société se vante de recruter la totalité de ses apprentis à l'issue de leur formation.

Partenaire d'écoles spécialisées comme le Garac ou Tecomah, présent sur des salons dédiés, ZF Services France tente d'accroître sa notoriété auprès des étudiants mécaniciens, et de trouver des talents susceptibles d'intégrer ses sites d'Antony ou de Nogent-sur-Oise.

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle