S'abonner
Equipementiers

C’est vous qui le dites !

Publié le 21 mai 2014
Par La Rédaction
3 min de lecture
Forum
Forum
Forum

Filtres d’habitacle, remplacés tous les 15 000 km mais pas toujours conçus pour…

Le filtre d’habitacle est désormais généralisé, avec une périodicité de remplacement conseillée tous les ans ou tous les 15 000 km. Mais les services après-vente des constructeurs ne pensent pas à intégrer le changement de filtre dans les opérations courantes, comme en témoignent les méthodes complexes et le temps à passer sur certains modèles. Une fois n’est pas coutume, nous avons recensé quelques cas où le remplacement du filtre étonne. (documentation Sogefi-Purflux).

Gare aux connecteurs sur Mazda 3

Les voitures venant d’Asie sont réputées pour la simplicité de changement de filtre, mais pour la Mazda 3, les concepteurs se sont mal coordonnés. Si le filtre est traditionnellement positionné sur le boîtier de ventilation et accessible par le côté droit sous la planche de bord, de nombreux éléments viennent gêner son accès dans ce cas précis. Le réparateur peut hésiter à déposer le boîtier de fusibles et relais d’habitacle. Il faut pourtant déconnecter les deux broches dessus et derrière cet élément pour donner accès à la trappe qui dissimule le filtre. Quand on connaît la longévité de la connectique automobile, un risque de panne électrique est possible après quelques manipulations.

Une Laguna bien complexe

La Renault Laguna 3 est certainement la moins réputée des voitures pour l’échange du filtre d’habitacle. Pour ne pas risquer de problèmes électriques, il est conseillé de débrancher la batterie. On aura pris soin de se munir auparavant du code d’autoradio. On déposera la boîte à gants pour accéder aux vis du côté droit. On déposera ensuite le cache latéral droit de la console centrale, le tube d’air inférieur droit, et la platine de fond de planche de bord. Le couvercle de fermeture du boîtier de filtre à air peut alors être déposé en repoussant le tuyau à proximité. Deux filtres séparés superposés composent la filtration d’air de cette Laguna.

Le Scénic, le meilleur de Renault

Alors que les Scénic première et deuxième génération bénéficiaient d’un positionnement du filtre qui permettait un remplacement aisé et rapide, la troisième génération rentre dans le rang avec un filtre intégré au boîtier, sous la planche de bord et accessible par le côté droit, après de multiples démontages. On déposera en effet la boîte à gants, les habillages de planche de bord et les caches inférieurs de console. On écartera ensuite les câbles et tuyaux positionnés devant le couvercle de fermeture pour accéder à la cartouche de filtration. Il faut légèrement comprimer la cartouche pour l’extraire de son emplacement, puis procéder à l’inverse pour le nouveau filtre.

Smart, filtration simplifiée

La smart ne semble pas prévue pour être entretenue, avec un concept de distribution en marge de l’activité traditionnelle. L’absence de capot ne fait que renforcer cette impression. Pourtant, la petite citadine est équipée d’un filtre que l’on changera tous les 15 000 km ou un an. Celui-ci est placé dans un espace accessible par la grille d’auvent. La trappe est positionnée du côté droit, contre l’axe d’essuie-glace. Un habillage assure la protection aux intempéries du filtre que l’on déposera ensuite sans difficulté.

La classe utilitaire

Les Classe V et Vito de Mercedes sont des utilitaires légers qui ont réussi une belle percée sur le marché par leur rapport prix/prestation. De nombreux modèles sont aménagés en transport de personnes (Classe V) et ont donc une climatisation avec une filtration de l’air. Si le montage n’est pas compliqué, il faut savoir où se trouve le filtre pour le remplacer. Il est nécessaire de déposer l’habillage de console centrale sous la planche de bord, puis le renfort en tôle pour libérer l’accès à la trappe de fermeture du boîtier de filtre.

Fiesta sans joie

Ce n’est certes pas le seul modèle à nécessiter de faire de la mécanique, mais la Fiesta (et sa cousine Fusion) présente une particularité étonnante, sans doute héritée de son origine britannique. L’accès au filtre se fait en effet côté gauche du boîtier de ventilation-chauffage, après dépose de l’habillage de console centrale. Pour que le filtre passe, on dépose complètement la pédale d’accélérateur. Le couvercle de filtre est fixé par quatre vis.

Envoyez vos questions à la rédaction, par mail, nous pourrons les traiter au plus vite : jean-marc.felten@journalauto.com

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle