S'abonner
Equipementiers

Continental muscle son offre de turbos

Publié le 27 novembre 2020
Par Elodie Fereyre
< 1 min de lecture
Avec l’arrivée des marques BMW, Mini et Volkswagen à son portefeuille, Continental étoffe sa gamme de turbocompresseurs. Pour mémoire, cette dernière est distribuée en France par MS Motorservice.
L'équipementier étoffe son offre de turbocompresseurs en intégrant de nouvelles marques à son portefeuille.
L'équipementier étoffe son offre de turbocompresseurs en intégrant de nouvelles marques à son portefeuille.

L’équipementier Continental poursuit le développement de son offre de turbos. Lancée fin 2018, cette gamme s'étoffe pour s'étendre aux marques BMW, Mini et Volkswagen. Le catalogue, distribué en France par MS Motorservice, couvre désormais des véhicules du groupe VW, comme les Audi A3, Audi Q2, Seat Ateca, Seat Leon, Skoda Octavia, Skoda Kodiaq, VW Passat et VW Tiguan. Des modèles sont également compatibles avec les BMW (Séries 1,2,3, 4, XI et hybride i8) ainsi qu’avec Mini (Clubman, Convertible et Countryman).

"Le succès des turbos Ford lancés en 2019 sur le marché de la rechange a confirmé notre stratégie et notre volonté de développer cette gamme de produits. En élargissant la gamme, nous couvrons d’autres modèles à fort volume et mettons à disposition des ateliers, des produits qualité OE", confirme Sylvain Bourgeais, responsable de l’activité rechange indépendante chez Continental Automotive.

Pour mémoire, l'équipementier fournit des pièces identiques à celles installées en première monte, à l’instar du turbocompresseur avec une turbine en aluminium refroidie à l’eau. Ce dernier pèse environ deux kilos de moins qu’un turbo avec boîtier de turbine en acier.

"Compte tenu des exigences de plus en plus strictes en matière d’émission, réduction de la taille du moteur et la recherche maximale d’efficience, de plus en plus d’OEM équipent non seulement les moteurs diesel, mais également les moteurs essence avec des turbocompresseurs. Ils sont amenés à jouer un rôle essentiel dans le futur", conclut Sylvain Bourgeais.

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle