S'abonner
Distribution

IDGarages lance son label avec Auto Plus

Publié le 7 mai 2018
Par Mohamed Aredjal
< 1 min de lecture
Le comparateur d’ateliers IDGarages poursuit son développement avec la mise en ligne d’une nouvelle plateforme technique, qui s’accompagne de la création d’une labellisation pour les garages.
IDGarages s'est associé à Auto Plus pour concevoir son label.
IDGarages s'est associé à Auto Plus pour concevoir son label.

 

IDGarages veut se donner les moyens de ses ambitions avec le déploiement d’une nouvelle plateforme. Reposant désormais sur la technologie Symfony 3, le comparateur dispose d’une interface plus moderne et plus ergonomique. "C’est un vrai gap technologique qui va notamment nous aider à développer de nouveaux services", annonce Jonathan Bloch, directeur général de la filiale d’Autodis Group.

Parmi ces nouveautés, le site va se doter d’un label "garage confiance", créé avec le magazine Auto Plus, qui distinguera les meilleurs ateliers de la plateforme. Ces derniers seront mis en avant sur le site web de la revue automobile. "Seuls les réparateurs avec un certain volume d’avis positifs et acceptant la charte définie avec Auto Plus bénéficieront de ce label", précise Jonathan Bloch. Dans le détail, il faudra aux ateliers avoir réalisé au moins 10 rendez-vous et obtenir une notation de 4 étoiles sur 5 pour décrocher cette distinction.

Une garantie IDGarages

Parallèlement à ses récentes coopérations, la plateforme d’intermédiation a étoffé son offre de services en déployant notamment une nouvelle garantie cinq ans, pièces et main d’œuvre. Si les retours clients concernant les problèmes de montage ou de pièces restent "rares", Jonathan Bloch entend avec cette garantie accentuer la réassurance client et se démarquer des autres sites d’intermédiation.

Un véritable atout pour le pure player qui s’est fixé de fortes ambitions pour 2018. Fédérant aujourd’hui 2 500 garages, il espère en réunir 4 000 d’ici à la fin de l’année. Le site espère également générer un chiffre d’affaires de 10 millions d’euros chez ses réparateurs partenaires contre 5 millions l’an dernier.

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle