S'abonner
Constructeurs

Le (très attendu) 3008 arrive

Publié le 26 mai 2016
Par Christophe Jaussaud
2 min de lecture
Dès le 15 octobre prochain, ce 3008 cuvée 2016 croisera sur nos routes. Il marque une rupture pour Peugeot qui veut plus que jamais profiter de la croissance des ventes des SUV dans le monde.
Dès le 15 octobre prochain, ce 3008 cuvée 2016 croisera sur nos routes. Il marque une rupture pour Peugeot qui veut plus que jamais profiter de la croissance des ventes des SUV dans le monde.
Dès le 15 octobre prochain, ce 3008 cuvée 2016 croisera sur nos routes. Il marque une rupture pour Peugeot qui veut plus que jamais profiter de la croissance des ventes des SUV dans le monde.

"J'attends ce jour depuis quatre ans", a lancé à la tribune Maxime Picat, le patron de Peugeot, lors de la présentation du nouveau SUV de la marque. Ce 3008 est le premier projet que j'ai suivi de A à Z." Il promet que les sensations au volant, véritable ADN de la marque, seront bien présentes, mais pas seulement. Toutes les équipes ont travaillé pour décupler tous les sens une fois à bord.

Le symbole de cette "expérience sensorielle" nouvelle pourrait prendre pour symbole le I-Cockpit de nouvelle génération. Gilles Vidal, le chef du design de Peugeot, parle d'une "révolution intérieure", "d'un amplificateur de sensations" également visuelles, grâce notamment à l'écran 8 pouces en haut de la console centrale, mais surtout grâce à une instrumentation totalement digitalisée avec un écran de 12,3 pouces. "Le début d'une nouvelle ère pour Peugeot", appuie-t-il, où rien n'a été laissé au hasard dans la conception, en interne, du I-cockpit. "Avec un tel intérieur, poursuit-il, il fallait un design extérieur à la hauteur !"

Les clients seront seuls juges, mais ce nouveau 3008 ne manque pas de caractère avec cette face avant verticale qui se marie avec un capot long et horizontal. L'arrière du 3008 est plus surprenant avec ce bandeau noir qui va d'un feu à l'autre, un effet de style déjà aperçu lors du dernier salon de Pékin sur la 308 Sedan chinoise. Naturellement, à cela s'ajoutent tous les artifices des SUV avec une garde au sol plus généreuse (22 cm) ou encore des barres de toit.

Côté tenue de route, le 3008 repose sur la plateforme de la 308 (EMP2) qui a été louée pour ses qualités routières et dynamiques. L'optimisation de la masse a été au cœur du développement et malgré 8 cm de plus que le précédent et de nombreux équipements en plus, ce 3008 cuvée 2016 est annoncé 100kg plus léger.

Au chapitre des mécaniques, pour l'heure sont annoncés, dans la gamme essence, le 1.2 PureTech 130ch en BVM et BVA EAT6 et le 1.6 THP 165ch exclusivement associé à la boîte automatique. Côté Diesel, qui représente encore près de 70% des ventes sur ce segment, les 1.6 et 2.0 BlueHDi de 120, 150 et 180ch seront au catalogue. Une gamme Diesel dont Peugeot annonce des niveaux de gaz carbonique compris entre 100 et 121g/km quand l'essence oscille entre 115 et 129g/km. Une version hybride rechargeable fera son apparition en 2019, selon Maxime Picat, mariant électricité et moteur essence. La 3008 sera d'ailleurs la première Peugeot à embarquer cette technologie plug-in. Le moteur électrique devrait se trouver sur le train arrière pour offrir la possibilité d'une traction intégrale. Mais aucune transmission intégrale "mécanique", comme sur le Kadjar ou le Tiguan, n'est prévue.  

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle