S'abonner
Distribution

Les ventes de pneus dans le rouge au premier semestre 2019

Publié le 29 septembre 2019
Par Mohamed Aredjal
2 min de lecture
Dans la lignée des résultats enregistrés en fin d’année dernière, les volumes de vente de pneus TC4 ont reculé de 3,6 % sur le premier semestre de l’exercice 2019. Il s’agit du plus mauvais résultat semestriel enregistré depuis 2012 selon le SPP.
Les prix moyens sont restés stables au premier semestre avec des hausses et des baisses jamais supérieures à 1%.
Les prix moyens sont restés stables au premier semestre avec des hausses et des baisses jamais supérieures à 1%.

 

Premier semestre atone pour les distributeurs de gommes. Les ventes de pneumatiques TC4 (tourisme, camionnette et 4x4 / SUV) ont plongé de 3,6 % au cours du premier semestre 2019 d’après le dernier bilan publié par le syndicat des professionnels du pneumatiques (SPP). C’est la plus mauvaise performance enregistrée par le secteur depuis 7 ans. Ces résultats négatifs s’inscrivent dans la continuité de ceux affichés depuis novembre 2018 (à l’exception de janvier où les ventes ont progressé de 17,3 %).

Précisons que le segment camionnette est le plus touché avec une baisse des volumes de 6,2 % tandis que le tourisme régresse de 3,6. Seule la catégorie 4x4 / SUV garde la tête au-dessus de l’eau avec une augmentation des ventes de 2,2 %.

Le pneu toutes saisons ne connait pas la crise

La répartition des ventes par marque révèle un fort recul des trade brands (ou marques distributeurs) qui perdent 23,7%, soit 2,7 points de part de marché. A l’inverse, les marques budget tirent leur épingle du jeu avec une évolution spectaculaire de leurs ventes (+10,7%) avec une part de marché atteignant des niveaux inédits en février (15 %) et mars (18 %). De leur côté, les marques premium affichent un léger recul depuis janvier (-2,4%).

Dans son bilan, le SPP indique que la catégorie de produits la plus dynamique reste les pneus toutes saisons dont les ventes ont encore progressé malgré la conjoncture (+40,5 %). Leur part de marché (8,9 %) dépasse désormais celle des pneus hiver (7,9 %). Ces derniers ont fait mieux que maintenir leur position (+11,7 % sur 6 mois) contrairement aux pneus été (-7,9 %) dont la part de marché perd 3.9 %.

Le poids lourd également en retrait

A l’instar du TC4, le marché poid lourds a connu un premier semestre compliqué. Le mouvement des gilets jaunes et ses répercussions ne se sont révélés qu’en début d’année 2019 dans les facturations des centres. Résultat : une baisse des ventes de 3 % au premier trimestre. "Il est toutefois nécessaire de rappeler que les performances enregistrées avant la crise sociale s’établissaient à un niveau beaucoup plus élevé sur le marché poids lourds que sur les marchés TC4, une progression de 14,1 % avait été mesurée au troisième trimestre 2018", nuance le SPP.

A noter que le marché des pneus rechapés a davantage souffert des effets de la crise que les pneus neufs durant cette péruiode (-9,6 % rechapés contre +2 % pneus neufs).

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle