S'abonner
Distribution

Nexus Automotive passe à la vitesse supérieure en Chine et en Afrique

Publié le 3 novembre 2019
Par Mohamed Aredjal
< 1 min de lecture
Les marchés africains et chinois sont dans la ligne de mire de Nexus Automotive. Le groupement d’achats veut y renforcer ses positions et entend y prendre pied avec de nouveaux relais pour soutenir ses partenaires fournisseurs.  
Nexus Automotive s’apprête à déployer de nouvelles entités en Chine et en Afrique.
Nexus Automotive s’apprête à déployer de nouvelles entités en Chine et en Afrique.

Toujours aussi dynamique sur les marchés émergents, Nexus Automotive International a annoncé son souhait d’accélérer sa croissance en Afrique et en Chine, deux marchés jugés comme stratégiques. Cette initiative s’inscrit dans le cadre d’un nouveau plan de développement, qui sera détaillé lors de la prochaine convention du groupement, prévue à Amsterdam, aux Pays - Bas, du 10 au 12 mars.

En Afrique, Gaël Escribe, CEO de Nexus Automotive, entend privilégier une approche locale, estimant que beaucoup d’acteurs appréhendent le continent dans son ensemble au lieu de considérer le caractère unique de ses différentes régions. "Afin d’accélérer notre développement commercial en Afrique, nous sommes sur le point de créer deux entités innovantes, l'une en Afrique de l'Ouest francophone, appelée IAMaga, et une seconde en Afrique de l'Est", précise le dirigeant.

"Pour les fournisseurs qui ne sont pas en mesure d’engager des ressources importantes sur le continent africain, ces nouvelles structures offriront une représentation commerciale renforcée parallèlement à l’activité que notre communauté a développée. Notre support aux fournisseurs atteindra un niveau supérieur dans ces régions", ajoute Martin Hendriksen, directeur du développement commercial Afrique de Nexus Automotive.

Des projets similaires seront également déployés sur le marché chinois avant la fin de l'année.

Pour mémoire, Nexus Automotive s’est déjà illustré en septembre dernier en consolidant son support fourni à ses partenaires équipementiers dans ses marchés "matures". Le groupement a ouvert en Allemagne et aux Etats-Unis deux hubs chargés d’optimiser la gestion de ses relations avec ses fournisseurs. Une troisième plateforme ouvrira à Tokyo, au Japon, en 2020.

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle