S'abonner
E-commerce

Yakarouler : une trentaine de franchisés espérée

Publié le 15 février 2018
Par Romain Baly
< 1 min de lecture
Après l'avoir lancé l'été dernier sur l'ile de la Réunion, la plateforme ambitionne de voir sa franchise se développer sensiblement dans les deux prochaines années.
Yakarouler dispose de deux magasins en propres (Thiais et Lille) et un troisième en franchise à Sainte-Clotilde, sur l'ile de la Réunion.
Yakarouler dispose de deux magasins en propres (Thiais et Lille) et un troisième en franchise à Sainte-Clotilde, sur l'ile de la Réunion.

 

Onze ans après sa création, Yakarouler.com entame sa mue. Préparée depuis de nombreux mois, la diversification du spécialiste de la pièce de rechange en ligne se concrétisera cette année avec un objectif précis : humaniser le digital ou, autrement dit, rapprocher cet acteur du e-commerce de sa cible physique.

Souhaitant capitaliser sur son portefeuille client (un million de visiteurs uniques chaque mois), la plateforme déploiera en avril un espace dédié aux annonces de vente de véhicules d'occasion. Dans un second temps, des services d'immatriculation, de financement et de location seront également proposés. En parallèle, et toujours dans la même optique, Yakarouler entend accélérer l'ouverture de magasins physiques. A l'heure actuelle, le site en revendique, deux en propres (Thiais et Lille) et un en franchise installé sur l'ile de la Réunion.

Un complément d'activité

Si le magasin lillois a permis à la direction de se "faire la main" sur cette nouvelle activité et de constater avec satisfaction que la part des achats sur place était équivalente à celle des retraits des achats effectués sur le site, celle-ci souhaite se concentrer sur sa franchise.

Présenté par Lily Poprawski, directrice générale de Yakarouler, tel "un complément d'activité pour des garagistes", ce concept au coût d'accès "minime" constitue pour la plateforme un excellent "levier de communication et de croissance internet". Alors que la dirigeante explique étudier actuellement beaucoup de dossiers de candidature, cette dernière ambitionne de fédérer dans les deux ans à venir une trentaine de franchisés. Les zones commerciales des grandes et moyennes villes sont ainsi visées.

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle