S'abonner
Pneumaticiens

E-Commerce - Vente de pneus : encore du potentiel

Publié le 25 mai 2011
Par Clotilde Chenevoy
2 min de lecture
L’e-commerce progresse toujours en France, et concernant le pneumatique, le potentiel est bien présent. C’est ce que souligne Delticom, s’appuyant sur une étude commandée à Benchmark. Ainsi, 74 % des conducteurs interrogés envisagent la possibilité d’acheter leurs pneus en ligne.
L’e-commerce progresse toujours en France, et concernant le pneumatique, le potentiel est bien présent. C’est ce que souligne Delticom, s’appuyant sur une étude commandée à Benchmark. Ainsi, 74 % des conducteurs interrogés envisagent la possibilité d’acheter leurs pneus en ligne.
L’e-commerce progresse toujours en France, et concernant le pneumatique, le potentiel est bien présent. C’est ce que souligne Delticom, s’appuyant sur une étude commandée à Benchmark. Ainsi, 74 % des conducteurs interrogés envisagent la possibilité d’acheter leurs pneus en ligne.

La vente de pneus en ligne est une réalité qui est venue bousculer les pneumaticiens. Toutefois, la part de ce canal de vente reste difficilement appréhendable, car aucune donnée officielle n’est publiée sur le sujet. Les estimations des différents acteurs du marché tablent sur une part de marché comprise entre 5 à 8 %. Et ce chiffre devrait prendre de l’ampleur, selon l’étude réalisée pour Delticom, par Benchmark.

Parmi un panel d’internautes (1 050 automobilistes) qui gèrent l’entretien de leur véhicule, le cabinet d’études a testé les réactions de cette cible face à l’achat de pneus en ligne et aux services proposés. Ainsi, 74 % des conducteurs interrogés envisagent la possibilité d’acheter leurs pneus en ligne. Ce taux augmente si on se focalise sur les hommes de moins de 45 ans (87 %). Parmi les avantages mis en avant, les acheteurs potentiels citent, à 93 %, le prix, puis à 59 %, la possibilité de faire monter les pneumatiques dans un centre de montage, et enfin, à 46 % le large choix des produits, comparé à un point de vente classique.

Toutefois, “ces résultats restent à relativiser, et à mettre en lien avec la réalité, commente Christophe Rollet, directeur général de Point S. Le web s’est imposé comme un référent sur le prix, mais n’a pas eu d’impact sur les volumes. Ces ventes représentent un nouveau canal, d’où une forte progression, mais, qui ne s’imposera pas comme un 4e canal, à côté des concessionnaires, des centres autos et des pneumaticiens.” En tout état de cause, affaire à suivre !

-----------
EN BREF

Inotech 2011, à vos agendas

Pour sa 27e édition, Inotech se tiendra les 23, 24 et 25 septembre, à la Grande Halle d’Auvergne de Clermont-Ferrand. Plate-forme d’échanges et de rencontres, l’événement proposera des innovations et des nouvelles technologies destinées à l’automobile, au poids lourd, à l’industrie et au bâtiment, sur 5 500 m2, et accueillera 150 fournisseurs. Vincent Moscato se produira les 2 soirées sur Inotech pour le plus grand plaisir des visiteurs présents.

Feu Vert relance la JCup

Et c’est parti pour la 5e édition de la JCup Feu Vert ! Ce projet, rendant accessible la course auto aux jeunes de 18 à 25 ans pour 15 euros, ne cesse de gagner en notoriété. Seuls 900 participants seront retenus, alors que les inscriptions atteignent déjà 1 800 dossiers… Pour Feu Vert, cet évènement a deux objectifs : d’une part, démocratiser le sport automobile, et d’autre part, commencer la fidélisation des jeunes à l’enseigne. Les 18-25 ans représentent 14 % de la clientèle du centre auto. En savoir plus : www.jcupfeuvert.fr.

Concevez vos catalogues !

Pour aider les distributeurs dans leur communication aux MRA, Starexcel met à disposition, via son extranet, le service Starprint. Il s’agit d’un logiciel permettant de concevoir des supports de communication personnalisables. En quelques clics, catalogues et brochures sont élaborés. Tous les outils sont à disposition en ligne. La sélection peut aller jusqu’à 35 produits, photos et descriptifs à piocher dans la matrice. Facturation : de 199 à 455 euros HT (en fonction de la pagination) pour 1 000 exemplaires.

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle