S'abonner
Centres autos

Feu Vert : un dynamique quadra

Publié le 19 avril 2012
Par Clotilde Chenevoy
3 min de lecture
Le groupe Feu Vert compte bien marquer ses 40 ans, tant pour son réseau que pour ses clients. Création d’une entité pour attaquer les flottes, inauguration d’une nouvelle plate-forme ou encore dispositif de communication renforcée : 2012 sera en fait l’année du chat !
Bernard Perreau (président), Pascal Fraumont (directeur marketing et communication), André Arcan (fondateur historique), Claude Chavet (président du directoire de Financière Cofidim), Jean-Louis Momein (directeur collections), Hervé Papin (directeur Logistique).
Bernard Perreau (président), Pascal Fraumont (directeur marketing et communication), André Arcan (fondateur historique), Claude Chavet (président du directoire de Financière Cofidim), Jean-Louis Momein (directeur collections), Hervé Papin (directeur Logistique).

Sur 2011, Feu Vert a réalisé un chiffre d’affaires (HT) de 661,1 millions d’euros. Le groupe reste toujours très discret sur ses chiffres comme sur sa rentabilité, mais l’investissement dans un nouveau site logistique à Saint-Vulbas, près de Lyon, semble traduire une bonne santé économique. En effet, Feu Vert s’est offert, pour son entrée dans la quarantaine, une nouvelle plateforme de 30 000 m2, soit un outil logistique trois fois plus grand que le précédent. Le groupe l’a inaugurée le 5 mars dernier, en présence de toute la direction ainsi que d’André Arcan, fondateur historique de la société.

Au total, Feu vert a investi 3 millions d’euros dans cette nouvelle structure. Le déménagement a, quant à lui, été opéré en quatre jours seulement, du 2 au 6 janvier. L’objectif consistant à ne pas gêner le fonctionnement de la plate-forme et, surtout, l’approvisionnement des magasins. Toute l’équipe de Feu Vert a été mobilisée suivant les directives établies par Hervé Papin, directeur logistique de Feu vert. Trois mois de préparation ont été nécessaires avant le jour J, où 14 000 palettes ont été déplacées.

Le site comptabilise 7 000 références et 145 000 pneumatiques, qui prennent place sur les racks hauts de 10 mètres, pour une valeur d’environ 10 millions d’euros. Le taux de rotation des pièces atteint 40 jours en moyenne avec, en tête des ventes, les balais d’essuie-glace, les pneumatiques, puis les produits d’entretien. Sur une semaine, le site logistique traite environ 60 000 à 65 000 lignes de commandes avec, par jour, 12 à 30 semi-remorques qui transitent sur les lieux.

Une plate-forme pour le e-commerce

Au-delà du fait que le service pour les centres devrait s’améliorer, la plate-forme doit aussi permettre au groupe de développer son activité e-commerce. “Il s’agit d’un flux particulier, avec une préparation des commandes bien différentes de celles livrées aux magasins”, précise le directeur logistique. En effet, depuis le site Feu Vert, les internautes commandent de façon unitaire, avec un panier varié. En 2011, le site de l’enseigne a comptabilisé 12 millions de visiteurs. Et sur 10 clients internautes, 7 sont de nouveaux clients. Pour Feu Vert, il s’agit d’un canal générateur de davantage de trafic dans les centres, d’autant que 70 à 80 % de l’offre nécessite un montage. L’activité e-commerce représente à peine 5 % du CA de l’enseigne. La direction n’a, en revanche, pas voulu donner plus de détails quant aux progressions attendues.

L’autre axe de développement du groupe passera par les flottes. En effet, Feu Vert a créé depuis le début de l’année un département entreprises et plusieurs contrats ont déjà été signés avec des grands comptes et des sociétés de LLD (certains loueurs font partie du Top 10 de la LLD en France). Feu Vert Entreprises dispose en outre de quelques arguments susceptibles d’intéresser plus d’un grand compte ou d’un professionnel de la LLD : les automobilistes qui bénéficient de tout ou partie du service – entretien et pneumatique – ont droit à un accueil et à un parcours personnalisés, et leur employeur à un reporting détaillé. “Nos tarifs sont, par ailleurs, compétitifs”, indique Alain Moury, responsable du service. Feu Vert Entreprises devrait être déployé à terme dans l’intégralité du réseau, qui compte aujourd’hui 330 centres. Il n’est pas non plus impossible que ce service donne lieu à la création d’un nouveau réseau de franchises…

-----------
VERBATIM - Pascal Fraumont, directeur marketing et communication, détaille les objectifs de développement réseau

“Nous ciblons les 400 centres d’ici 2015, sachant qu’aujourd’hui nous possédons 308 centres Feu Vert et 19 Feu Vert Service (N.D.L.R. : reprise du réseau Vidange et Freins de Carrefour). Nous comptons atteindre nos objectifs avec ces deux enseignes, sachant que nous allons déployer Feu Vert Service en franchise, le réseau étant uniquement composé de succursales jusqu’à présent. Ce concept s’adresse particulièrement à des zones de chalandise plus petites, et il reste encore de bonnes opportunités à saisir. Il s’agit notamment d’un bon outil de reconversion pour des garagistes ou des agents de concessionnaires, ou en complément d’activité.”
 

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle