S'abonner
Pneumaticiens

Point S communique

Publié le 10 février 2012
Par Marc David
2 min de lecture
Comme l’illustre son trophée reçu dans le cadre de Pneu Expo, Point S va mettre à profit l’année 2012 pour accentuer sa communication, tant sur le petit écran que sur les ondes. Avec le service en point de mire.
Comme l’illustre son trophée reçu dans le cadre de Pneu Expo, Point S va mettre à profit l’année 2012 pour accentuer sa communication, tant sur le petit écran que sur les ondes. Avec le service en point de mire.
Comme l’illustre son trophée reçu dans le cadre de Pneu Expo, Point S va mettre à profit l’année 2012 pour accentuer sa communication, tant sur le petit écran que sur les ondes. Avec le service en point de mire.

Pas de doute, le fait que Point S reçoive le prix de la Communication décerné dans le cadre des Trophées de l’Innovation de Pneu Expo n’est nullement usurpé. D’abord, parce que Christophe Rollet, le directeur général de l’enseigne, n’a pas pour habitude de jouer la “langue de bois”. Pour preuve “l’affaire Michelin” (pour rappel, Point S a blacklisté Bibendum dans son réseau, pour ne traiter directement qu’avec Bridgestone et Goodyear), récemment mise au grand jour et reprise par une bonne partie de la presse spécialisée.

Ensuite, parce que la communication va justement constituer le point d’appui de la stratégie de l’enseigne en 2012, avec la notion de service en toile de fond. “Nous voulons nous éloigner du discours traditionnel reposant sur des remises déguisées et autres promotions agressives en adoptant un ton consumériste, explique Christophe Rollet. Notre objectif sera de mettre en avant le savoir-faire de notre réseau et la qualité du service qu’il s’engage à délivrer.” Ainsi, Point S va renforcer sa présence sur le petit écran et va faire son entrée sur les ondes (via huit opérations au global) par le biais de Patrick Bosso, avec une promesse claire : “Pas de stress, Point S s’engage.” Pour ce qui est du service, plusieurs pistes se dégagent, à commencer par le concept de centre-auto mis en place fin 2011. Si 30 points de vente dotés d’un espace libre-service sont déjà prêts, l’objectif dans les années qui viennent est de répondre à la demande d’une centaine de points de vente susceptibles d’avoir une surface marchande. Il y a aussi la révision avec garantie constructeur. Sur les 440 points de vente que compte le territoire, 180 ont déjà reçu l’agrément. “Notre objectif est de dépasser la barre des 300 points de vente d’ici la fin 2012, sachant que nous devons valider la démarche auprès des centres en mesure de l’adopter”, précise Christophe Rollet.

Bien sûr, parallèlement, l’animation et la formation du réseau vont être renforcées. Côté formation, de nouveaux modules vont être proposés (portant leur nombre à 10) aux adhérents, afin de garantir leurs compétences. De plus, un challenge interne Qualité de Service va voir le jour, associé à la mise en place de visites mystères (à raison de deux fois par an) visant à évaluer le professionnalisme des points de vente. Une démarche semblable à celle adoptée pour l’élaboration d’un célèbre guide culinaire, et qui devrait être étendue à l’ensemble des huit réseaux de revendeurs de pneus ! A suivre.

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle