S'abonner
Pneumaticiens

Point S dans une spirale ascendante

Publié le 5 février 2014
Par Marc David
3 min de lecture
Outre le net renforcement de son maillage sur le territoire et une activité pneumatiques en hausse, l’enseigne a mis à profit l’année 2013 pour poursuivre la certification de ses points de vente en matière de préservation de la garantie constructeur.
Outre le net renforcement de son maillage sur le territoire et une activité pneumatiques en hausse, l’enseigne a mis à profit l’année 2013 pour poursuivre la certification de ses points de vente en matière de préservation de la garantie constructeur.
Outre le net renforcement de son maillage sur le territoire et une activité pneumatiques en hausse, l’enseigne a mis à profit l’année 2013 pour poursuivre la certification de ses points de vente en matière de préservation de la garantie constructeur.

Bilan 2013 on ne peut plus positif pour Point S. En fédérant aujourd’hui plus de 280 chefs d’entreprise pour 430 points de vente, l’enseigne spécialiste du pneu et plus globalement de l’entretien automobile a réalisé un chiffre d’affaires de 410 millions d’euros sur l’année écoulée, contre 405 en 2012. Sur le seul secteur des pneumatiques, le métier originel, qui génère aujourd’hui 75% du CA (dont 70% via les trois marques Premium Bridgestone, Goodyear et Continental), l’enseigne montre une progression en volume de 2,5% sur le segment du TC4 tandis que le marché fait état d’une hausse de 1,6%. Pour ce qui est du poids lourd, la progression atteint même les 20% sur un marché en hausse de 6%, tandis que l’activité du rechapage PL connaît une progression de 8% sur un marché pourtant en baisse de 6%. Par ailleurs, sur le marché de l’entretien-réparation estimé à -4%, Points S affiche une progression de 4%.

Parallèlement, en conformité avec sa stratégie de développement, "un axe stratégique vital", Point S a largement étoffé son maillage sur le territoire puisque 32 nouveaux points de vente ont rejoint son réseau en 2013 (sans doute un record absolu tous réseaux confondus), dont sept reprises et cinq sites de stations-service aux couleurs d’Avia, conformément au partenariat conclu avec le pétrolier. Une dynamique issue notamment du déploiement des trois concepts normés de l’enseigne (entretien rapide, centre-auto et industriel), ainsi que de la présence assidue sur les principaux salons professionnels. "Par rapport à notre couverture actuelle, 256 points de vente, soit plus de la moitié du réseau, ont obtenu la certification «Révision avec Garantie Constructeur Préservée», un service à même d’augmenter de 10 à 20% le chiffre d’affaires avec de bonnes marges, indique Christophe Rollet, le directeur général de Point S. Contrairement à certains, notre objectif n’est pas d’harmoniser notre réseau, mais de mettre en place les capacités techniques de formation, la compétence des hommes et les outils à même d’augmenter la qualité du service pour ceux qui adhèrent au concept."

Pour ce qui est de 2014, Point S va se concentrer sur le renforcement de sa présence dans les zones urbaines, en particulier sur les grandes agglomérations de Paris, Lyon et Marseille, ceci en vue d’atteindre l’objectif visé des 460 points de vente en France d’ici la fin 2014. "Un objectif pas encore suffisant, mais qui s’inscrit dans la philosophie d’avancer étape par étape, confie Christophe Rollet. L’important est de progresser." L’enseigne compte également développer son réseau de centres-auto avec un objectif de dix nouveaux points de vente, et augmenter son maillage avec en particulier dix centres supplémentaires positionnés PL et agraire. En outre, l’objectif sera de renforcer les liens avec Avia, démarche qui devrait déboucher sur l’ouverture d’au moins cinq nouveaux centres dédiés à l’entretien rapide.

Et puis, dans la lignée de son déploiement national, l’enseigne compte maintenir sa stratégie de consolidation à l’international en déployant son offre "entretien automobile". Il faut savoir qu’en 2013, l’Europe, où l’enseigne détient 7% de PDM sur le TC4 et le PL, a vu l’arrivée de 130 nouveaux adhérents, ceux-ci comptant parmi les 2180 points de vente recensés. "Fin 2013, nous avons passé un accord de partenariat avec le réseau indépendant portugais Mega Mundi, indique Christophe Rollet. Près de 50 points de vente nous rejoignent, qui s’ajoutent aux 24 que nous avions déjà, ceci dans l’optique d’un maillage satisfaisant pour ne pas dire suffisant." Autre exemple du déploiement de la stratégie, la Roumanie. Là encore, un accord a été signé fin 2013 avec un "master franchisé" afin de gérer le réseau existant constitué de 30 points de vente, sachant que l’objectif 2014 fait état de 15 points de vente supplémentaires.

Hors Europe, et ceci toujours fin 2013, Point S a ouvert à Boston un bureau nord-américain destiné à gérer les réseaux américain et canadien. L’enseigne a également renforcé son réseau sud-africain, qui compte déjà 29 points de vente depuis son arrivée dans cette région il y a seulement deux ans. Pas mal.

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle