S'abonner
Pneumaticiens

Point S vient challenger les centres autos

Publié le 26 janvier 2012
Par Clotilde Chenevoy
< 1 min de lecture
La dernière étude de notoriété Ipsos place le réseau pneumaticien juste derrière les centres autos. Un premier aboutissement pour Point S qui cible depuis quelques années d'être associé au Big Three, Speedy, Norauto et Feu Vert.
La dernière étude de notoriété Ipsos place le réseau pneumaticien juste derrière les centres autos. Un premier aboutissement pour Point S qui cible depuis quelques années d'être associé au Big Three, Speedy, Norauto et Feu Vert.
La dernière étude de notoriété Ipsos place le réseau pneumaticien juste derrière les centres autos. Un premier aboutissement pour Point S qui cible depuis quelques années d'être associé au Big Three, Speedy, Norauto et Feu Vert.

En janvier 2010, Point S dévoilait sa nouvelle stratégie de communication, reposant sur la personnalité de Patrick Bosso, prônant le slogan "Pas de stress, il y a Point S." Deux ans plus tard, le réseau récolte les fruits de cet investissement. En effet, d'après une étude Ipsos, menée en 2011 et 2012, la notoriété du réseau a augmenté un an après le lancement de cette campagne, et elle s'est consolidée sur l'année suivante. 

Ainsi, le taux de notoriété assistée de l'enseigne atteint 79%, et sa notoriété spontanée 16%. Sur ce dernier critère, Point S rappelle que seuls les centres autos bénéficient de chiffres plus conséquents. Point S se situe ainsi au même niveau que Midas, et parmi les pneumaticiens, Euromaster, concurrent direct de l'enseigne, rend une carte de 14%.

Encore plus valorisant pour le pneumaticien : il approche les centres autos Feu Vert, Norauto et Speedy, qui disposent pourtant d'un budget de communication largement supérieur au sien.

Résultat, sur 2012, Point S va intensifier sa campagne, rajoutant aux spots télévisés (6 vagues), le media radio (2 vagues). Toutefois, le message évolue. L'enseigne ne communiquera plus sur les remises mais sur les prestations, les services et le savoir-faire du réseau. Mais toujours avec l'accent chantant de Patrick Bosso.

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle