S'abonner
Centres autos

SOS Norauto : le nouveau service de dépannage à domicile

Publié le 10 avril 2020
Par Elodie Fereyre
< 1 min de lecture
Pour respecter les règles sanitaires tout en gérant les urgences pour ceux contraints de se déplacer, l’enseigne de centres autos lance un service à domicile réservé aux pannes de batteries et crevaisons.
Avec le service SOS Norauto, un technicien se déplace à domicile pour intervenir sur les pannes de batterie et les crevaisons.
Avec le service SOS Norauto, un technicien se déplace à domicile pour intervenir sur les pannes de batterie et les crevaisons.

L’enseigne de centres autos qui s’est distinguée ces dernières semaines en rouvrant 80 ateliers de secours puis en proposant un service de drive sans contact, va plus loin. Pour répondre à l’urgence des professionnels et particuliers contraints de se déplacer durant le confinement, Norauto propose depuis le 7 avril 2020, son nouveau service baptisé SOS Norauto.

Un service pratique et sans contact

Le principe est simple : en cas de panne de batteries ou de crevaison, il suffit de prendre rendez-vous avec le centre Norauto le plus proche proposant ce service et un technicien viendra procéder à la réparation à domicile ou sur le lieu de travail. L’enseigne de centres autos met à jour quotidiennement la liste des sites participant à cette opération.

Norauto rappelle que les experts qui interviennent dans le cadre de ce nouveau service sont volontaires et respectent bien évidemment des consignes strictes de sécurité sanitaire. Enfin, dans une logique de solidarité, le déplacement est offert au personnel soignant.

"Pour certains professionnels en première ligne, et notamment les soignants, continuer à se déplacer est essentiel. Une crevaison ou une panne de batterie – les 2 causes les plus fréquentes de défaillance des véhicules - doivent pouvoir être traitées en urgence. Le nouveau service SOS Norauto répond en priorité à ce besoin mais s’adresse aussi plus largement à tous les Français qui ont immobilisé leur véhicule pendant le confinement. Après une immobilité prolongée, le risque de panne de batterie est plus élevé : 40 % du parc automobile est concerné, soit environ 15 millions de batteries", conclut Laurent Billery, leader région Provence-Alpes-Côte-d’Azur.

 

 

 

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle