S'abonner
Formation

Les conseils de l'Anfa pour promouvoir l’alternance

Publié le 17 mai 2021
Par Ambre Delage
2 min de lecture
Pour aider les jeunes à bien choisir leur orientation et à se lancer dans les métiers de l’automobile, l’Anfa lance une grande campagne d’accompagnement visant à valoriser l’alternance, sur le web et les réseaux sociaux.

Le mois de mai est synonyme de vœux d’orientation pour les jeunes étudiants. Un choix parfois difficile, surtout en ces temps d’incertitudes liées à la pandémie. Pour les aider à s'informer et à les encourager à se lancer en alternance dans les formations du secteur de l’automobile, l’Anfa met en place une campagne d’information et d’accompagnement.

L’idée : distiller bonnes pratiques et conseils pour mener à bien sa recherche d’alternance (cibler une entreprise, rédiger lettre de motivation et CV, préparer un entretien, etc.) par le biais de contenus mis à jour et rassemblés sur la page dédiée à l’alternance du site de promotion des métiers. L’Anfa investit également les réseaux sociaux Facebook et Instagram pour y diffuser posts et autres vidéos de témoignages de jeunes apprentis, mais aussi d’un chef d’entreprise et d’une responsable RH.

72 % des apprentis décrochent un contrat dans les 7 mois

Avec cette opération de communication, l’Anfa entend mettre en lumière les atouts d'un mode de formation qui reste le principal vecteur de renouvellement des effectifs au sein de la branche des services automobiles.

En six ans, les effectifs d’alternants sont passés de 21 500 à plus de 33 600 jeunes, soit une hausse de 50,6 %. Et rien que sur l’année scolaire en cours (2020/2021), 64 709 jeunes se forment dans des domaines spécifiques de la filière.

"L’alternance est la voie royale pour accéder aux métiers des services de l’automobile : près de 72 % des apprentis sont en emploi sept mois après la fin de leur formation, dont plus des trois quarts dans le métier cible de la formation. L’expérience du métier et les contacts professionnels acquis pendant la formation en CFA et en entreprise favorisent l’accès à l’emploi des apprentis. De plus, l’employabilité est plus durable pour les apprentis insérés, avec près de 65 % d’entre eux en emploi à durée indéterminée", confirme Anne Gonon, responsable du service communication à l’Anfa.

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle