S'abonner
Formation

World Skills 2013, les champions sont connus

Publié le 11 juillet 2013
Par Jean-Marc Felten
2 min de lecture
Sophie Munch en peinture automobile et Anthony Stephan en technologie automobile, ont décroché des médaillons d'excellence aux 42èmes Olympiades des Métiers.
Anthony Stephan, en pleine épreuve de métrologie sur un moteur, a décroché une place d'honneur parmi la quarantaine de candidat de sa spécialité.
Anthony Stephan, en pleine épreuve de métrologie sur un moteur, a décroché une place d'honneur parmi la quarantaine de candidat de sa spécialité.
A l'issue de 4 jours de compétition, les jeunes professionnels qui se sont confrontés les uns aux autres au travers d'épreuves dans chacun de leurs métiers, ont reçu, dimanche 7 juillet au soir, les résultats de leurs prestations. Pour l'équipe de France, constituée de 54 jeunes de moins de 23 ans concourant dans 40 métiers, 2 médailles d'or ont été décrochées, 5 médailles d'argent et une médaille de bronze. 16 concurrents français ont reçu un médaillon d'excellence. Parmi ceux-ci, Sophie Munch pour la peinture automobile et Anthony Stephan ont porté les valeurs des métiers de l'automobile. Il a fallu plus de 3h30 de cérémonie pour énoncer les résultats des 1000 compétiteurs !
Pour parvenir à ce résultat, les concurrents ont reçu un entraînement spécifique. Tous ensembles, ils ont peu parfaire leur forme physique et leur mental au cours de stages sportifs à l'Insep, le centre de formation des sportifs de haut niveau, à Paris. Après cette préparation, chacun a été reçu dans des établissements de formation ou chez des professionnels, où ils ont pu se perfectionner et reprendre les sujets sur lesquels ils ont été testés.
Pour Anthony Stephan, ce ne sont pas moins de 3 semaines qui ont été consacrées à cet entraînement. Les sujets étant définis à l'avance, la réfection d'un moteur à l'établi nécessitait non seulement la maîtrise de la métrologie avec les instruments du mécanicien, mais également la recherche d'une panne sur un moteur 1.6 TSI de Volkswagen. Lors de la préparation, le moteur a été démonté et remonté plusieurs fois pour que plus aucun détail n'en soit inconnu. Au cours des 3 jours de compétition, un contrôle de suspension était requis, une boîte de vitesses devait être démontée et remontée, avec un contrôle technique. Une épreuve de diagnostic électronique a été également disputée, avec l'utilisation des différents outils, dont la station de diagnostic électronique du constructeur. 
 " Après 4 jours d’épreuves, la pression se libère, avoue Anthony Stephan. J’avais plusieurs modules à réaliser, dont un poste moteur, boîte de vitesses, freinage, et du diagnostic électronique. Le début a été assez difficile pour moi, car j’étais avec un expert qui ne parlait pas un mot d’anglais, et j’ai deux PC qui sont tombés en panne, mais j’ai réussi à me ressaisir le lendemain, et j’ai cartonné ! C’est une très belle aventure humaine et professionnelle."
Reçus à l'Elysée par François Hollande mardi 9 juilet, les jeunes professionnels ont reçu les félicitations du Président, qui a annoncé la candidature de la France pour l'organisation de la 44ème édition de cette compétition internationale.
Partager :

Sur le même sujet

cross-circle