Votre compte
Samedi 23 Mars 2019, 16:57 Le J2R.com, le site du Journal de la Rechange et de la Réparation : actualités auto, après-vente, services, équipementiers.
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
En pleine croissance sur le marché français, le distributeur de pneumatiques veut élargir son portefeuille de produits pour asseoir ses positions. Optigom a notamment fait du pneumatique PL un levier de développement stratégique.
Optigom renforce son offre poids lourd

Grâce à son partenaire Reifen Krieg, Optigom poursuit le développement de son catalogue.

 

Tous les signaux sont au vert pour Optigom. Dans un marché du pneumatique qui a connu quelques déboires l’an dernier, la jeune société fondée par Kamran Nasir et Arnaud Derue-Maurin a affiché des résultats prometteurs. "Nous avons enregistré une croissance à trois chiffres en 2018 qui a été, certes, notre première année pleine. 500 % de croissance. Mais la dynamique se poursuit : en janvier dernier, notre progression a atteint 200 % par rapport à 2018", confie Arnaud Derue-Maurin.

Ces performances, le distributeur le doit en grande partie au lancement de sa plateforme de commande en ligne, en septembre dernier, juste avant l’ouverture de la saison hivernale. Le webshop compte aujourd’hui 3 000 clients actifs (MRA, centres autos, garages, etc.). Une première base "intéressante" pour les deux co-fondateurs qui espèrent élargir encore leurs positions sur le marché français.

Une MDD pour le pneu agricole

Pour séduire davantage de professionnels, Optigom mise notamment sur une extension de son catalogue de pneumatiques. S’appuyant toujours sur son partenaire allemand Reifen Krieg, le grossiste s’est notamment efforcé de renforcer son offre pour deux-roues grâce à un nouvel entrepôt, sorti de terre fin 2018. "Nous proposons aujourd’hui 26 000 références et couvrons 95 % des demandes avec une forte diversité de marques", précise Arnaud Derue-Maurin.

Autre axe de développement pour Optigom : le poids lourd. Son offre pour ce segment de marché atteint aujourd’hui 40 000 pneumatiques, dont 1000 références sur les plus grandes marques. Le distributeur a tout particulièrement étoffé sa gamme dédiée aux engins agricoles avec un stock de 17 000 enveloppes. Mieux : depuis fin 2018, ce dernier dispose de sa propre MDD destinée aux matériels agricoles, baptisée GTK. "C’est une marque créée par Reifen Krieg et commercialisée en distribution exclusive à travers des réseaux ou certains de nos clients", détaille Arnaud Derue-Maurin.

Porté par le développement de son activité PL, Optigom n’exclut d’ailleurs pas, à terme, de se doter d’un stock de pneumatiques dédié en France pour accompagner sa croissance sur ce segment. "Nous en sommes encore au stade de la réflexion, mais c’est un projet qui pourrait voir le jour en 2019", annonce le co-dirigeant. Wait and see.

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
inscrivez vous
A la une de l'actualité
PiècesEtPneus se diversifie avec la pièce de réemploi et la peinture

PiècesEtPneus se diversifie avec la pièce de réemploi et la peinture Portée par son concept web-to-store et son réseau de franchise, l'enseigne du groupe Ferron vise les 50 points de vente d'ici à fin 2020. En parallèle, son offre va s'étoffer avec l'arrivée de produits

lire la suite [...]
Speedy fait son retour dans le vitrage

Speedy fait son retour dans le vitrage A l’occasion du Salon de la franchise qui s’est déroulé du 17 au 20 mars 2019, le réseau de réparation et d’entretien rapide a annoncé l'arrivée, en avril, d'une nouvelle offre de réparation

lire la suite [...]
Otop veut doubler son réseau en 2019

Otop veut doubler son réseau en 2019 Otop fête son premier anniversaire. Près d’un an après le lancement de son concept de distribution Newdis était de retour au salon Franchise Expo pour promouvoir son enseigne. A cette occasion, son directeur

lire la suite [...]
Monopole sur les pièces de carrosserie : l'impact financier confirmé par la Feda

Monopole sur les pièces de carrosserie : l'impact financier confirmé par la Feda Selon l'enquête réalisée par l'organisation professionnelle, le monopole des constructeurs sur les pièces de carrosserie engendrait un surcoût de 30 % pour les indépendants.

lire la suite [...]
Haut de page
 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page