S'abonner
Carrosserie

Indasa, l'alternative abrasifs et consommables qui monte

Publié le 3 novembre 2022
Par Nicolas Girault
2 min de lecture
Le spécialiste portugais des abrasifs était de retour à Paris en octobre, lors d'Equip Auto 2022, avec plusieurs innovations. Pour les commercialiser, Indasa a repensé sa stratégie de distribution. Une recette qui semble lui réussir.
Yves Martinez (Dg d'Indasa France) et Tiago Matias (responsable marketing Indasa) sont fiers du retours d'Indasa sur le marché français avec des produits innovants. ©J2R
Yves Martinez (Dg d'Indasa France) et Tiago Matias (responsable marketing Indasa) sont fiers du retours d'Indasa sur le marché français avec des produits innovants. ©J2R

Sur le stand du fabricant portugais sur Equip Auto, les démonstrations mettaient en avant une nouvelle gamme d'abrasifs et un nouveau mastic. Indasa a ainsi conçu le Rhynosoft Pre-cut conditionné en rouleaux prédécoupés. Celui-ci est voué à remplacer les précédentes références de la marque. Sa base en mousse lui assure à la fois rigidité et flexibilité pour épouser la forme de la carrosserie à poncer. Ses concepteurs assurent que cette gamme est plus productive, réduisant le gaspillage de ce consommable – son emballage est d'ailleurs biodégradable. "Nous avons entièrement conçu ce produit pour être en lien avec le marché et les préoccupations environnementales", précise Tiago Matias, responsable de l'équipe marketing Indasa.

L'autre nouveauté sur le stand concernait la distribution du mastic Evercoat (fabriqué par l'entreprise américaine éponyme), produit récemment exposé au Cesvi. Celui-ci change de couleur – passant du rose au vert – en séchant rapidement, en 3 minutes. Le technicien peut ainsi commencer à le poncer dès qu'il est assuré que le produit est sec à cœur. Cerise sur le gâteau : il s'applique en couches fines de 3 mm, soit deux fois plus que les mastics traditionnels.

Une stratégie claire pour rassurer les distributeurs

Avec ces deux innovations, le fournisseur assure à la fois améliorer le confort de travail dans l'atelier, sa rentabilité, ainsi que son empreinte environnementale. Parallèlement, il a réorganisé son activité sur le marché français où opèrent déjà d'importants acteurs historiques. Ainsi, "depuis 2019, nous avons mis en place une stratégie commerciale beaucoup plus claire. Nous avons fermé tous les comptes directs avec les carrossiers et conservé neuf niveaux de remise en France. C'est plus rassurant pour les distributeurs", explique Yves Martinez, directeur général Indasa France. La marque refuse aussi d'être distribuée sur les sites internet.

Résultat : "nous avons signé des accords avec BASF, Centaure et Alliance Automotive Group… Et d'autres groupements sont intéressés par nos produits. L'un d'eux a même entamé une phase de test." Pour l'instant, les produits de la marque au rhinocéros ne sont pas référencées chez les constructeurs – dans les catalogues Distrigo ou Ixell par exemple – car, elle ne veut pas griller les étapes. Indasa regarde notamment du côté du marché du VO. Dans tous les cas, elle se redéploie méthodiquement en adoptant une position d'alternative aux mastodontes de la spécialité.

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle