S'abonner
Carrosserie

FRPA vise un chiffre d'affaires de 15 millions d’euros en 2022

Publié le 25 janvier 2022
Par Nicolas Girault
2 min de lecture
La plateforme de vente en ligne de pièces de réemploi (PRE) dresse un bilan positif de 2021, fort d’un chiffre d’affaires en progression à 10 millions d’euros. Pour l’année à venir, FRPA affiche de solides ambitions dans un marché en pleine expansion.
L'importance du volume de demandes sur son site a permis à FRPA de mener une enquête sur ce marché très dynamique. ©FRPA
L'importance du volume de demandes sur son site a permis à FRPA de mener une enquête sur ce marché très dynamique. ©FRPA

Entre 2020 et l’an dernier, la plateforme de vente en ligne FRPA a vu son chiffre d'affaires bondir de 7,7 à 10 millions d’euros. Le site a enregistré une hausse de 29 % de ses demandes en pièces de réemploi, répondant à 8 sur 10 d'entre elles. Au total, 30 millions d'euros de demandes de pièces sont passées via la plateforme en 2021.

Simultanément, 3 500 réparateurs ont rejoint ses nouveaux utilisateurs. FRPA fédère désormais plus 11 000 professionnels de la réparation – soit un tiers de la profession – et 80 recycleurs automobiles, revendiquant le leadership de son segment d'activité. Quant au panier moyen des réparateurs, il s’élève à 166 euros.

Une forte demande pour les moteurs

Parmi les pièces les plus demandées sur le site de FRPA, 57 % sont des éléments de carrosserie, 22 % sont mécaniques et 27 % sont d’autres références (sièges, pneus, jantes, etc.). Dans le détail, le top 5 des recherches est dominé par les pare-chocs avant, les moteurs et les pare-chocs arrière. Viennent ensuite les optiques avant, droit et gauche.

La plus importante progression par rapport à 2020 a été réalisée par la demande de moteurs (+64 %). Tandis que la demande de boîtes de vitesses progresse de 47 %. Parallèlement, les portes latérales ont connu une hausse de 46 %, liée à la croissance de la demande de pièces d’utilitaires (+40%).

Du côté des véhicules concernés, leur moyenne d’âge stagne à douze ans – le même qu’en 2020. Les modèles les plus recherchés sont (dans l’ordre) : Peugeot 207, Renault Clio III, Citroën Berlingo, Peugeot 206 et Volkswagen Polo. Tandis que sans surprise les constructeurs français sont les plus demandés : Peugeot (22 %) devance Renault (21 %), Citroën (16 %) et Volkswagen (7 %).

Véhicules de collection en ligne de mire

Les résultats enregistrés en 2021 ont dopé l’ambition de la plateforme adossée au recycleur breton Vannes Auto Pièces (56). Cette année, elle espère atteindre les 15 000 réparateurs et 150 recycleurs adhérents pour un objectif de chiffre d’affaires de 15 millions d’euros. Et à y regarder de plus près, ces objectifs spectaculaires paraissent atteignables selon Arthur Corbel, responsable développement de l’entreprise, qui estime que "les 200 000 demandes de pièces sur FRPA représentent un chiffre d’affaires potentiel de 30 millions d’euros".

Parmi les chantiers prévus cette année, FRPA compte aussi étendre sa plateforme aux restaurateurs de véhicules anciens. Première cible : les spécialistes de la réparation de youngtimers.

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle