S'abonner
Non classé

Axens, Ifpen et Michelin s’unissent pour le bio

Publié le 4 décembre 2013
Par Marc David
2 min de lecture
Axens, IFP Energies nouvelles (Ifpen) et Michelin viennent d’annoncer le lancement d’un projet de recherche en partenariat dans le domaine de la chimie du végétal, visant à développer et commercialiser un procédé de production de butadiène biosourcé (biobutadiène).
Axens, IFP Energies nouvelles (Ifpen) et Michelin viennent d’annoncer le lancement d’un projet de recherche en partenariat dans le domaine de la chimie du végétal, visant à développer et commercialiser un procédé de production de butadiène biosourcé (biobutadiène).
Axens, IFP Energies nouvelles (Ifpen) et Michelin viennent d’annoncer le lancement d’un projet de recherche en partenariat dans le domaine de la chimie du végétal, visant à développer et commercialiser un procédé de production de butadiène biosourcé (biobutadiène).

Devant la nécessité de trouver des alternatives durables pour l’approvisionnement des élastomères entrant dans la conception des pneumatiques, Axens, IFP Energies nouvelles (Ifpen) et Michelin viennent d’unir leurs forces et leurs compétences dans le cadre d’un projet de recherche dans le domaine de la chimie du végétal pour développer et commercialiser un procédé de production de butadiène biosourcé (biobutadiène).

Baptisé "BioButterfly", ce procédé permettra de fabriquer des caoutchoucs synthétiques innovants issus de la biomasse, et donc plus respectueux de l’environnement.

Par ailleurs, outre le développement d’un nouveau procédé de production de biobutadiène, les ambitions partagées sont de préparer la future filière industrielle française de caoutchoucs biosourcés.

Pour ce qui est de BioButterfly, ce projet novateur couvre l’ensemble des étapes de recherche et de développement du procédé, des concepts scientifiques jusqu’à la validation sur un démonstrateur industriel en passant par la phase pilote, le tout en s’appuyant sur la complémentarité des compétences et de l’expertise des trois partenaires. A savoir la capacité d’Ifpen à conduire des recherches à la pointe de l’innovation dans le domaine des procédés industriels et des catalyseurs, l’expérience d’Axens dans l’industrialisation et la commercialisation de nouvelles technologies de transformations de matières renouvelables, et le savoir-faire de Michelin dans la mise au point de matériaux innovants en mesure d’augmenter le niveau de performances du pneumatique.

Plus concrètement, les principaux enjeux du projet reposent sur plusieurs axes prioritaires, telles la production d’un biobutadiène économiquement compétitif, la réduction des impacts environnementaux et notamment des émissions de CO2 sur l’ensemble de la chaîne de production par rapport à la voie fossile équivalente, la conception de caoutchoucs de synthèse très performants, l’applicabilité du procédé à toutes les utilisations du biobutadiène, etc.

D’une durée de huit ans, BioButterfly dispose d’un budget de 52M€. Le projet a été sélectionné par l’Ademe (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie) pour un financement à hauteur de 14,7M€ dans le cadre du programme Investissements d’Avenir.

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle