S'abonner
Non classé

Bosch-Aftral, un partenariat qui fait sens

Publié le 11 juin 2015
Par Romain Baly
2 min de lecture
Pour réussir à sensibiliser le grand public sur la question de la filtration, l’équipementier s’est rapproché de l’association des patients allergiques.
Pour réussir à sensibiliser le grand public sur la question de la filtration, l’équipementier s’est rapproché de l’association des patients allergiques.
Pour réussir à sensibiliser le grand public sur la question de la filtration, l’équipementier s’est rapproché de l’association des patients allergiques.

En matière d’automobile, technologie et communication vont souvent de pair, de surcroît quand la première s’avère invisible. Le marché du filtre d’habitacle n’échappe pas à la règle. Encore trop souvent négligé par les automobilistes, celui-ci demeure pourtant un élément de confort majeur dans l’habitacle en retenant les pollens et les particules des gaz d’échappement. Lorsque l’on sait que 22 millions de Français sont touchés par diverses allergies, on se dit que le potentiel de croissance en la matière est énorme pour les fabricants. D’où l’intérêt pour chacun d’eux de poursuivre des efforts déjà entamés pour “sensibiliser les automobilistes sur les avantages qu’il y a à changer son filtre d’habitacle tous les 15 000 km”, comme le souligne Estelle Selvan, chef de produit filtration de Bosch France. Conscient des limites du cadre “automobile”, l’équipementier s’est engagé depuis un an dans un plus vaste projet en se rapprochant de l’Association française pour la prévention des allergies (Aftral).

Distributeurs et garagistes mobilisés

Ce faisant, les filtres Bosch ont été soumis à de multiples tests (débit d’air, efficacité de rétention des poussières, efficacité de filtration) réalisés selon les critères de l’association pour leur permettre, in fine, d’être labellisés par cette dernière. Une manière de mettre en avant l’enjeu sanitaire sous-jacent au filtre, mais aussi “de se faire entendre auprès du grand public au travers de la presse généraliste ou du secteur médical”, aux dires d’Estelle Selvan. Et pour être certain de toucher les consommateurs, Bosch élargit son opération en mobilisant les distributeurs et les garagistes. Les premiers bénéficient ainsi d’offres promotionnelles avant la saison des pollens et les départs en vacances alors que les seconds se voient proposer un pack de communication complet comprenant posters, argumentaires et chevalets de comptoir pour capter l’œil autant que l’attention des automobilistes. Avec cela, l’équipementier espère définitivement voir la filtration sortir des garages.

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle