S'abonner
Non classé

Bridgestone plébiscite le Guayule !

Publié le 4 avril 2012
Par Marc David
2 min de lecture
Le manufacturier japonais lance un vaste projet de recherche aux Etats-Unis, consacré à l’élaboration du Guayule, une source de caoutchouc naturel renouvelable qui représente une alternative au traditionnel hévéa.
Le manufacturier japonais lance un vaste projet de recherche aux Etats-Unis, consacré à l’élaboration du Guayule, une source de caoutchouc naturel renouvelable qui représente une alternative au traditionnel hévéa.
Le manufacturier japonais lance un vaste projet de recherche aux Etats-Unis, consacré à l’élaboration du Guayule, une source de caoutchouc naturel renouvelable qui représente une alternative au traditionnel hévéa.

Bridgestone Corporation (BSJ) vient de lancer aux Etats-Unis un projet de recherche sur la production du Guayule, une source de caoutchouc naturel renouvelable, commercialement viable. Explication. Le Guayule est un arbuste originaire du sud-ouest des Etats-Unis et du nord du Mexique. Cette plante produit du caoutchouc naturel dans son écorce et ses racines, sachant que celui-ci présente des qualités quasiment identiques à celles du caoutchouc naturel issu d’un hévéa, actuellement principale source de caoutchouc naturel utilisé dans les pneus.

Concrètement, ce projet est mené par Bridgestone Americas Tire Operations (Bato) en collaboration avec BSJ, qui le finance et le dirige. Bato recherche actuellement le terrain dans le sud-ouest des Etats-Unis, pour y installer la ferme pilote et construire le centre de recherche dédié à cette nouvelle source de caoutchouc. Dans ce cadre, les recherches et le développement seront menés par une équipe de scientifiques agronomes, d’ingénieurs et de techniciens qui travailleront sur l’optimisation des technologies agronomiques et le traitement pour une production à l’échelle mondiale. En fait, la filiale de Bridgestone devrait établir la ferme pilote et commencer la construction du centre de recherche dans le courant de l’année 2012. Le site serait opérationnel en 2014 pour une première production de caoutchouc prévue en 2015. “Ce projet n’est pas seulement une aide pour nos filiales qui devront faire face à la forte demande programmée de caoutchouc naturel, il représente aussi une innovation et une avancée pour l’industrie du caoutchouc, déclare Bill Niaura, directeur développement des Nouvelles Activités de Bridgestone Americas Inc. Il témoigne également de notre engagement en faveur d’un environnement durable. Il représente un important potentiel pour développer des ressources renouvelables de caoutchouc naturel pouvant être cultivé, récolté et traité au plus près des marchés.”

Le groupe Bridgestone pourra mettre à profit les connaissances acquises dans sa recherche sur le Guayule menée de 1988 à 1991 avec le département américain de l’Agriculture, qui mettait déjà l’accent sur l’extraction de caoutchouc pour les pneus à partir de biomasse de Guayule. Mais, surtout, le succès commercial du Guayule diversifiera les sources de caoutchouc naturel pour l’industrie du pneu et du caoutchouc. Il réduira de ce fait la forte dépendance actuelle en “hévéa brésilien”, ce dernier ayant une zone de culture limitée aux climats tropicaux proches de l’équateur alors que le Guayule, originaire du désert, détermine une zone de culture au potentiel très large.

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle