S'abonner
Non classé

Bridgestone relance le concept du pneumatique sans air

Publié le 4 avril 2012
Par Marc David
< 1 min de lecture
Le manufacturier japonais vient de présenter un concept de pneumatique sans air qui pourrait devenir, dans le futur, une alternative viable aux pneumatiques conventionnels. Avec en prime la notion de protection de l’environnement.
Le manufacturier japonais vient de présenter un concept de pneumatique sans air qui pourrait devenir, dans le futur, une alternative viable aux pneumatiques conventionnels. Avec en prime la notion de protection de l’environnement.
Le manufacturier japonais vient de présenter un concept de pneumatique sans air qui pourrait devenir, dans le futur, une alternative viable aux pneumatiques conventionnels. Avec en prime la notion de protection de l’environnement.

Michelin avait présenté le concept lors du Mondial de l’Automobile 2004. Aujourd’hui, dans le cadre de ses engagements fermes vis-à-vis de la protection de l’environnement et de divers projets figurant “dans les cartons”, Bridgestone Corporation vient de présenter un développement identique. De quoi s’agit-il ? Du pneumatique sans air ou “Airless”, technologie écologique par essence même. Avec une structure unique de rayons à l’intérieur du pneu qui supportent le poids du véhicule, il n’est plus nécessaire de regonfler le pneu, argument signifiant aussi un moindre entretien et, en même temps, la suppression du risque de crevaison. En effet, la structure dans l’enveloppe du pneu est constituée de résine thermoplastique réutilisable. S’assouplissant sous l’effet de la chaleur, cette résine synthétique peut par ailleurs être transformée en une variété de formes et redevient dure lorsqu’elle refroidit. Les fluctuations chaud-froid peuvent se répéter, dans la mesure où le processus facilite le recyclage des matériaux. Résultat, en intégrant le caoutchouc de la bande de roulement, tous les matériaux sont recyclables à 100 %. Partant de là, si la production d’un tel pneu était impossible auparavant, le manufacturier japonais avoue travailler sur cette technologie dans le but d’une mise en œuvre pratique. Tant qu’à faire…

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle