S'abonner
Non classé

Bridgestone tire profit du premier semestre

Publié le 5 septembre 2012
Par Marc David
2 min de lecture
Le manufacturier japonais a fait état d’une forte hausse de ses bénéfices au premier semestre 2012 grâce au rebond des ventes d’automobiles neuves au Japon.
Le manufacturier japonais a fait état d’une forte hausse de ses bénéfices au premier semestre 2012 grâce au rebond des ventes d’automobiles neuves au Japon.
Le manufacturier japonais a fait état d’une forte hausse de ses bénéfices au premier semestre 2012 grâce au rebond des ventes d’automobiles neuves au Japon.

Bridgestone vient d’annoncer une forte hausse de ses bénéfices au premier semestre grâce au rebond des ventes d’automobiles neuves au Japon. En effet, entre le 1er janvier et le 30 juin 2012, le concurrent de Michelin a accru son bénéfice net de 39,1 %, à 75,3 milliards de yens (755 millions d’euros). "Les ventes de pneumatiques pour le premier équipement ont fortement augmenté au Japon, grâce à la nette reprise de la production automobile", soulignait un porte-parole du groupe nippon. Il est vrai qu’au printemps 2011, l’industrie automobile avait été entravée par une rupture d’approvisionnement en pièces détachées consécutive au séisme du 11 mars, qui avait endommagé de nombreuses usines de sous-traitants du nord-est de l’archipel. Les autorités japonaises ont en outre remis en place depuis le mois de décembre des subventions publiques pour les acheteurs de véhicules neufs peu gourmands en énergie, ce qui a dopé les ventes.

Dans les faits, cette performance de premier ordre a permis de largement compenser des affaires plutôt mitigées ailleurs dans le monde, où les ventes de pneus de Bridgestone pour voitures de tourisme, véhicules utilitaires légers et poids lourds ont stagné, voire régressé, sauf dans la région Asie-Pacifique (Chine exceptée). En outre, les ventes de pneus spéciaux de très grande dimension, pour les engins de construction ou miniers, ont fortement augmenté.

Ainsi, au final, le chiffre d’affaires du manufacturier a grimpé de 2 %, à 1 489 milliards de yens (1,35 milliard d’euros).

Ayant dépassé ses objectifs de rentabilité au cours du premier semestre, notamment grâce à des coûts de matières premières moins lourds que prévus initialement, Bridgestone a élevé ses prévisions de profits pour l’ensemble de l’exercice 2012. Le manufacturier espère désormais dégager un bénéfice net en hausse à 172 milliards de yens (1,74 milliard d’euros au taux de change retenu par le groupe), contre une prévision antérieure de 168 milliards. Son bénéfice d’exploitation annuel pourrait bondir de moitié et atteindre 287 milliards de yens, contre 269 milliards envisagés jusqu’à présent.

En revanche, la force persistante du yen, l’impact de la crise financière européenne et le ralentissement de la croissance dans les pays émergents ont amené le manufacturier à revoir à la baisse ses objectifs de ventes. Bridgestone ne s’attend plus qu’à un chiffre d’affaires de 3 130 milliards de yens, ce qui représenterait tout de même une progression de 3,5 % sur un an.

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle