S'abonner
Non classé

Caréco se dote d'une centrale d'achats nationale

Publié le 17 avril 2014
Par Frédéric Richard
2 min de lecture
Le réseau de démolisseurs Caréco, qui compte à ce jour près de 80 entreprises adhérentes, est en passe de créer sa propre centrale d'achats de pièces neuves, qui portera le nom de APE (Auto Pièces Eco)
Le réseau de démolisseurs Caréco, qui compte à ce jour près de 80 entreprises adhérentes, est en passe de créer sa propre centrale d'achats de pièces neuves, qui portera le nom de APE (Auto Pièces Eco)
Le réseau de démolisseurs Caréco, qui compte à ce jour près de 80 entreprises adhérentes, est en passe de créer sa propre centrale d'achats de pièces neuves, qui portera le nom de APE (Auto Pièces Eco)

Depuis des années, les démolisseurs les plus structurés, les mieux organisés, ont compris que la vente de pièces d'occasions s'accompagne souvent de pièces neuves complémentaires. A ce titre,  pourquoi laisser un client partir acheter ladite pièce chez un distributeur stockiste ? C'est la raison pour laquelle des démolisseurs arborent parfois eux-mêmes des panneaux d'enseignes célèbres de la distribution, afin de s'accorder les meilleures conditions d'achats pour leurs pièces neuves. D'autres se sont fédérés et ont créé une plateforme d'achats baptisée D2 Alliance il y a plusieurs années.

Enfin, certains adhérents Caréco (44 à ce jour) utilisent la plateforme de S.E.V.P Auto à Saint Quentin (02) (NDLR: un autre adhérent Caréco) pour s'approvisionner en bénéficiant des conditions liées aux volumes auprès des équipementiers. Aujourd'hui, Caréco a choisi de créer une entité juridique en propre, une centrale d'achat officielle du groupement, dont les adhérents seraient tous actionnaires. La structure capitalistique sera ainsi répartie entre les adhérents de la coopérative Caréco, D2 Alliance (l'ancienne structure d'achats montée par plusieurs distributeurs Caréco), et S.E.V.P Auto, démolisseur du nord dont la plateforme d'achats de pièces neuves, montée il y a 25 ans, devient la colonne vertébrale de APE.

La centrale d'achats sera opérationnelle d'ici le début du mois juillet, et sera dirigée par Emmanuel Ducrocq, adhérent Caréco, qui avance même d'autres développements que la vente de pièces neuves aux démolisseurs. "Nous ne nous interdisons pas de faire du e-commerce à partir de cette plateforme de stockage, avec la particularité de vendre à la fois de la pièce neuve et de la pièce de réemploi en ligne sur le même site", détaille-t-il (NDLR: un peu à la manière de ce qu'a tenté Fabrice Henriot, grand démolisseur du sud de Paris avec son site pièceseco.com, en novembre 2008.

Pour les chiffres, on rappelle que la plateforme S.E.V.P, qui va donc s'ouvrir à l'ensemble des adhérents Caréco, représente aujourd'hui 1,4 million d'euros HT de stock, soit 80 000 pièces et 15 000 références sur tous les secteurs, sauf la peinture, réparties sur 4 000 m² et deux niveaux. Par ailleurs, cette ouverture va permettre à de nombreux nouveaux clients d'accéder à l'offre de la centrale (80 sites Caréco, 57 sites D2 Alliance, sans compter les autres démolisseurs sans enseigne, qui pourront aussi bénéficier des services d'APE). Le site va donc devoir élargir sa surface de stockage pour pouvoir répondre sereinement… Le lancement officiel d'APE est prévu lors du congrès annuel des démolisseurs Caréco, au mois d'octobre.

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle