S'abonner
Non classé

Centaure, le groupement reprend sa marche

Publié le 11 juin 2015
Par Jean-Marc Felten
3 min de lecture
Sous l’impulsion de son nouveau directeur général Benoît Tanguy et de son président Eric Mallen, le groupement de distributeurs de peinture Centaure reprend des couleurs.
Benoît Tanguy, nouvellement installé au poste de directeur général, affiche de fortes ambitions pour le groupement.
Benoît Tanguy, nouvellement installé au poste de directeur général, affiche de fortes ambitions pour le groupement.

Fondé en 1982 à l’initiative de 7 distributeurs spécialisés dans la peinture avec l’ambition de mutualiser leur présence commerciale, Centaure compte aujourd’hui 27 adhérents affichant 45 points de vente sur la France. C’est le premier réseau de distribution spécialisé dans la peinture de réparation automobile.

Un petit réseau de poids

Centaure a progressivement pris de l’importance en complétant ses offres aux adhérents. En 2004, il fédère ses clients réparateurs sous une enseigne de carrossiers et crée le réseau Autoneo, qui regroupe actuellement 282 ateliers, soit le second réseau d’indépendants spécialisés dans la carrosserie. Installé depuis 2001 à Antony (92), sur un site qui dispose de 15 000 m2 d’entrepôts, l’enseigne a complété son dispositif d’un centre de formation pour ses distributeurs et leurs clients, l’Academy Formation, en 2013. Centaure dispose de sa propre centrale de gestion des sinistres, Astrée, depuis 2008 et a intégré 35 % de son service de développement de logiciels de gestion (Joshua Informatique) depuis 2010. Ainsi organisé, le réseau Centaure peut répondre à toutes les questions que se posent les distributeurs ainsi que les réparateurs. Autoneo référence un grand nombre de marques de peinture et de produits annexes utilisés par les peintres et les carrossiers. Centaure a créé à cet effet sa propre marque de distribution, T Euro qui offre un positionnement tarifaire avantageux par rapport aux produits de marques. Avec 3 000 carrossiers clients, Centaure se place en fournisseur de près de 20 % des ateliers d’indépendants.

Ambitions et perspectives

Aujourd’hui, Centaure ambitionne de reprendre sa croissance, en recrutant de nouveaux distributeurs. L’objectif 2015 est de parvenir à 60 points de vente (+ 25 %), puis 70 en 2016 et 80 en 2017. Ces adhérents seront situés en France, mais Benoît Tanguy ne s’interdit pas de trouver des distributeurs en Suisse ou en Belgique. Parmi les objectifs du nouveau directeur général, le groupement doit effectuer une rationalisation de ses achats. Sept fournisseurs d’abrasifs sont aujourd’hui référencés, “beaucoup trop pour assurer une bonne gestion des stocks et des achats”, selon Benoît Tanguy. Les marques propres à l’enseigne vont également être développées. T Euro doit se compléter d’une déclinaison à hautes performances “Tecno” réservée à des produits tels que les nouvelles colles de carrosserie utilisées pour les éléments en aluminium et les composites. La marque de peinture Sherwin Williams trouve également sa place dans le dispositif, le but étant de la promouvoir dans l’ensemble du réseau Autoneo. Pour que tous les acteurs de la chaîne participent activement à ces évolutions, l’Academy Formation contribue à la formation des équipes, aussi bien chez les distributeurs que dans les ateliers. Benoît Tanguy ambitionne même de tirer profit de cette structure pour assister les distributeurs dans leur recrutement et la formation professionnelle de leurs personnels, avec une aide à la gestion des relations humaines. Douze formations spécifiques à la gestion des entreprises de la carrosserie sont d’ores et déjà mises en place.

Le réseau

Le premier bénéficiaire de ces changements doit être le réseau de carrossiers Autoneo. Actuellement stabilisé autour de 280 ateliers, il doit profiter du recrutement de nouveaux distributeurs Centaure. Parmi les aides que Autoneo apporte à ses adhérents – bien qu’il soit souvent qualifié de réseau “low cost” –, huit agréments d’assurance sont référencés, des offres attrayantes sur les produits du groupement Centaure et des initiatives telles qu’un réseau de spécialistes du débosselage sans peinture, un service très apprécié des assurances lors de campagnes suite à des chutes de grêle. “Nous voulons offrir aux apporteurs d’affaires des compétences spécifiques et qui relèvent de notre métier, afin de renforcer l’attractivité des carrossiers Autoneo”, conclut Benoît Tanguy.

---------
Sherwin Williams, le joker de Centaure

La marque américaine Sherwin Williams est présente en France depuis très longtemps, mais n’a pas bénéficié d’une présence suffisante pour assurer la place que le numéro 3 mondial peut revendiquer. Centaure a repris la structure d’importation française ATC en 2012, et intègre progressivement les produits et les équipes depuis cette date. La gestion des stocks, auparavant sise à Perpignan, est désormais assurée au siège de Centaure, cette réorganisation devant permettre le développement des forces commerciales. Techniquement, Sherwin Williams développe de nouveaux produits en phase avec les attentes des réparateurs, pour raccourcir les temps de travail et les coûts de séchage avec des apprêts et vernis à séchage rapide à température ambiante. Actuellement, 150 machines sont en place, mais ce nombre devrait doubler dans les deux ans, selon Benoît Tanguy.

 

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle