S'abonner
Non classé

Comprendre et entretenir : la suspension pneumatique

Publié le 23 novembre 2011
Par Jean-Marc Felten
3 min de lecture
Les suspensions pneumatiques, équipements complémentaires pour véhicules destinés à la charge, sont des systèmes mécaniques faciles à comprendre et à monter. Les fournisseurs sont des spécialistes et leurs clients bien identifiés. Une opportunité à saisir en complément d’activité, avant que l’électronique ne vienne tout compliquer.
Gros soufflet en caoutchouc fixé entre l’essieu et le châssis, le renfort de suspension permet d’adapter la suspension aux exigences d’usages spécifiques.
Gros soufflet en caoutchouc fixé entre l’essieu et le châssis, le renfort de suspension permet d’adapter la suspension aux exigences d’usages spécifiques.

Les systèmes de renfort de suspension sont indispensables au comportement routier de certains utilitaires, dès lors qu’ils sont sujets à des surcharges, ou bien destinés à un usage différent de celui pour lequel ils ont été conçus. Montés par les carrossiers industriels qui en font l’aménagement ou posés à la demande, avec leurs ressorts à soufflet, ces équipements apparaissent simples, mais sont sujets à la diversité et peuvent se révéler relativement complexes, avec “l’apparition” de l’électronique. Pour bien les réparer, voire les proposer en seconde monte aux clients, l’information n’est pas complexe à trouver. Passage en revue d’une techno “gonflée”.

Quelles techniques pour compenser ?

Les suspensions d’appoint sont destinées aux utilitaires légers dont l’usage est détourné de son utilisation initiale. Cela peut être un transport pour personne à mobilité réduite, un fourgon aménagé en ambulance ou encore un plateau porte-voitures. Le but principal de la suspension pneumatique est de pouvoir s’adapter aux charges à transporter. La technique consiste à remplacer le ressort métallique (à lames ou spirales) par un soufflet pneumatique qui se gonfle à la demande, de manière à offrir une résistance plus ou moins grande. Pour du post-équipement, le soufflet peut s’ajouter sur l’essieu d’origine, ce qui simplifie la transformation.

Les fournisseurs

Plusieurs équipementiers spécialisés réalisent, montent ou commercialisent ces suspensions additionnelles. Dunlop fabrique notamment en Grande-Bretagne des soufflets pour suspensions. La vente de kits de transformation est réalisée en France au travers d’un réseau, AMI (Ateliers mécaniques indépendants).

Dans la Drôme, JSA Engineering réalise depuis plus de vingt ans des systèmes adaptables pour les véhicules légers. Les équipements sont commercialisés en kits et principalement montés sur des véhicules commerciaux transformés par les carrossiers industriels. Morice Constructeur est un aménageur de plateaux porte-voitures et de TPMR, qui propose sur ses véhicules ses propres suspensions pneumatiques. Celles-ci sont principalement utilisées pour baisser le plateau ou la plate-forme jusqu’au sol.

Carsystem propose des kits de transformation importés, pour poser sur les voitures de tourisme, à destination des amateurs de “tuning”, ou pour résister aux fortes charges sur des breaks de tourisme.

Monroe dispose d’une gamme d’amortisseurs munis de coussins gonflables, pour les modèles de tourisme, surtout des breaks ou des voitures tractant des remorques.

La législation

Adapter un système complémentaire de suspension est une transformation substantielle du véhicule, qui agit sur la sécurité. Les kits de transformation, voire les véhicules transformés, sont réceptionnés par les services des DREAL (anciennement les Drire). Les kits de transformation doivent donc être accompagnés d’un certificat d’homologation et, pour les véhicules transformés par un constructeur, la plaque d’identification et le certificat d’immatriculation doivent porter la mention de la modification.

Concept technique

La transformation consiste, en règle générale, en un soufflet en caoutchouc remplaçant le ressort d’origine, ou s’interposant entre l’essieu et la caisse tout en conservant les suspensions originales. L’ensemble est fixé à la caisse et à l’essieu par des platines adaptées. Pour le gonflage des soufflets, des canalisations sont prévues avec des valves. Les systèmes autonomes de gonflage sont également prévus, et les canalisations d’air sont alors raccordées à une pompe électrique alimentée par le réseau de bord. Sur les modèles plus évolués, la pompe est commandée à distance par le conducteur, avec une surveillance de la pression dans chaque suspension. Des capteurs peuvent également surveiller la hauteur de suspension et ajuster automatiquement la pression pour maintenir un niveau d’assiette de caisse constant.

Entretien

Ces suspensions ne demandent pas d’entretien. L’état des caoutchoucs et des raccords doit être surveillé et la pression vérifiée à chaque entretien, plus particulièrement aux changements de saisons, pour compenser les différences de température.

Montage

Le montage d’un tel équipement ne requiert que les connaissances et le matériel d’un réparateur généraliste. Les équipements sont fournis avec des notices détaillées adaptées spécifiquement au modèle concerné, pour les fixations et les passages de tubes d’air. Le montage se fait sans soudure sur le véhicule receveur, tout est boulonné.

Quelques exemples

Les utilitaires légers sont les cibles privilégiées de ces fabricants. On retrouve systématiquement dans les catalogues les Peugeot Boxer, Citroën Jumper et Fiat Ducato, Renault Master, les Iveco Daily, Ford Transit, Mercedes Sprinter et Volkswagen LT et Crafter. Les aménageurs ajoutent les Nissan Cabstar pour l’élaboration de porte-voiture ou de véhicule de dépannage, les fourgonnettes Peugeot Expert, Citroën Jumpy et Fiat Scudo pour le transport de personnes.

----------------
Le LoadSafe de Dunlop

Dérivé de l’équipement d’un compensateur de charge, le LoadSafe est un avertisseur de surcharge pour utilitaire. L’équipement comporte des capteurs de niveau et une centrale de contrôle avec affichage par LED de la charge sur chaque essieu. Ce montage prévient du risque de surcharger un utilitaire dont l’affaissement de suspension est compensé par les ressorts complémentaires pneumatiques.

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle