S'abonner
Non classé

Dakar 2012 : la passe de 10 pour BFGoodrich !

Publié le 18 janvier 2012
Par Marc David
2 min de lecture
La marque américaine vient de remporter sa 10e victoire d’affilée sur le rallye le plus éprouvant au monde grâce à Stéphane Peterhansel, qui signe également un 10e succès au Dakar au volant de sa Mini All4 Racing.
La marque américaine vient de remporter sa 10e victoire d’affilée sur le rallye le plus éprouvant au monde grâce à Stéphane Peterhansel, qui signe également un 10e succès au Dakar au volant de sa Mini All4 Racing.
La marque américaine vient de remporter sa 10e victoire d’affilée sur le rallye le plus éprouvant au monde grâce à Stéphane Peterhansel, qui signe également un 10e succès au Dakar au volant de sa Mini All4 Racing.

Après trois victoires consécutives remportées avec son partenaire Volkswagen, BFGoodrich, la marque américaine propriété du groupe Michelin, visait un nouveau triomphe au Dakar, disputé dorénavant sur le continent sud-américain. Certes, en équipant 70 % du plateau auto 2012, dont les prototypes Mini All4 Racing, BMW X3-CC, Toyota et Mitsubishi officiels et semi-privés, les chances de s’imposer étaient grandes pour le manufacturier…

Reste que l’édition 2012 fut particulièrement difficile avec plus de 4 000 kilomètres chronométrés en Mar del Plata (Argentine) et Lima (Pérou) sur des pistes cassantes et rocailleuses, dans le sable du désert de l’Atacama, au Chili, ou sur les dunes péruviennes que les concurrents découvraient. En outre, le règlement du Dakar impose un seul type de pneus pour toute la course. Dans ce contexte, les principaux partenaires de BFGoodrich avaient choisi le pneu All-Terrain+ reconnu pour son endurance, sa polyvalence et, bien sûr, son niveau de performances.

De plus, la concurrence était particulièrement rude cette année avec les puissants Hummer du vainqueur en titre, Al-Attiyah, et de Gordon, engagés en catégorie Open où la réglementation autorise des pneus surdimensionnés (en l’occurrence des Toyo de + 13 cm de diamètre) et un système de gonflage/ dégonflage depuis l’habitacle très efficace pour franchir les dunes.

Bref, malgré tout, les mini All4 Racing ont signé un doublé avec Stéphane Peterhansel et Nani Roma. Le Sud-Africain Giniel de Villiers, au volant du nouveau Toyota Hilux, complète un podium 100 % BFGoodrich. Et la marque américaine de signer son 10e succès d’affilée depuis 2002, son 12e depuis sa première victoire en 1999. Quant au vainqueur, qui établit un nouveau record de victoires au Dakar, il n’a connu que quatre pertes de pression aux pneus au cours des quinze jours de course. "La plupart sont dues à de la malchance, comme une branche pointue qui a traversé le pneu ou une grosse pierre arrachée par la roue avant qui a tapé le pneu arrière, déclare le Français. Je suis très satisfait de mes pneus et, en outre, les ingénieurs ont beaucoup travaillé sur l’ensemble châssis-suspensions-pneus pour que tout fonctionne en osmose cette année." Très bonne publicité pour Mini, également ! 

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle