S'abonner
Non classé

La climatisation, un dur label

Publié le 19 avril 2013
Par Axel Abadie
4 min de lecture
Parmi les acteurs du monde de la boucle de froid, se pose la question de la spécialisation et de la survie d’un réseau qui ne reposerait que sur cette compétence. Entre labels en retrait, réseaux à échelle régionale ou sous-traitance des enseignes généralistes, difficile d’identifier le modèle gagnant.
Parmi les acteurs du monde de la boucle de froid, se pose la question de la spécialisation et de la survie d’un réseau qui ne reposerait que sur cette compétence. Entre labels en retrait, réseaux à échelle régionale ou sous-traitance des enseignes généralistes, difficile d’identifier le modèle gagnant.
Parmi les acteurs du monde de la boucle de froid, se pose la question de la spécialisation et de la survie d’un réseau qui ne reposerait que sur cette compétence. Entre labels en retrait, réseaux à échelle régionale ou sous-traitance des enseignes généralistes, difficile d’identifier le modèle gagnant.

Au pays de la climatisation, entendre l’écho des spécialistes n’est pas chose aisée. Auraient-ils fondu comme neige au soleil que ce ne serait que le signe d’une climatisation qui fonctionne au ralenti. Il existe, à l’image de Delphi Service Centre, des labels qui tentent une percée dans le domaine. Mais ce n’est dans le cas présent qu’un seul des quatre piliers de son activité, et cela n’entre pas dans le sujet présent. Valeo Clim Service ? “En sommeil”, apprend-on, et l’équipementier ne communique pas davantage en ce moment. Il y a bien Espace Service Climatisation (ESC, voir entretien avec Pascale Pujols) et son concurrent Ecoclim, tous deux privilégiant la sous-traitance des réseaux professionnels généralistes. Reste Climtonic, lancé par Frédéric Théret voilà quatre ans et dont le maillage se concentre autour de la région de Châteauroux, implantation historique du groupement.

Assistance technique

Si le réseau Climtonic est né, outre l’opportunité commerciale que cela représente pour GPRI, c’est aussi pour aider les indépendants dans l’appréhension du cadre réglementaire lié à la climatisation (voir aussi “Climatisation : environ 60 % des réparateurs dans les clous” ci-après). Comme le précise Frédéric Théret, “c’est surtout une assistance technique au sens administratif du terme. Les garages sont désorientés, voire largués, face à la gestion de la climatisation, avec l’agrément, la gestion du fluide, les organismes accréditeurs, etc. Nous intervenons en tant qu’intermédiaire. C’est la pierre angulaire de notre offre, avec bien sûr, en plus, un certain nombre de services. Nous avons axé le développement de ce réseau sur le fait de décharger les garages de certaines tâches. Sur la centaine de labellisés Climtonic à l’origine, nous avons constitué 70 dossiers d’enregistrement auprès de SGS, et nous effectuons pour eux le suivi du bilan annuel”.

Frédéric Théret jette ensuite un regard autour de lui : “Un Valeo Clim Service, ce n’est pas un concurrent, mais un complément. Nous ne travaillons pas à la même échelle, et j’ai tendance à considérer Valeo plutôt comme un fournisseur que comme un réseau. Et surtout, il ne faut pas oublier qu’on ne peut pas faire le tour de la climatisation avec un seul fournisseur. Il faut en avoir au moins une bonne dizaine !”

“Il y a d’autres réseaux multimarques intégrant la climatisation. Aujourd’hui, elle doit être dans tous les ateliers, il faut un ciblage multiple. Il faut passer le message de la climatisation à travers la technique, et c’est là que nous intervenons comme conseiller. Pour générer du business et faire avancer les choses, il faut être un vrai support technique”, conclut-il.

Certification : 60 % des MRA dans les clous

Pour continuer à intervenir sur la climatisation, les MRA devaient impérativement se former pour décrocher une certification. Et globalement, les réparateurs ont pris le temps de se former et de passer la certification pour continuer à exercer une activité climatisation. “Nous avons formé 4 000 réparateurs sur 15 000 MRA en deux à trois ans, un chiffre honorable, précise Pascal Renne, président de Daf Conseil. Nous avons connu un vrai pic sur 2011. Aujourd’hui, nous régularisons encore quelques acteurs qui avaient tendance à exercer sans cette fameuse certification.” Chez Diag, Francky Pasquereau, coordinateur technique, pilote de l’activité Audit et formation externe, souligne également que cette certification se trouve nécessaire pour réaliser les offres de révision constructeur, qui inclut une vérification de la boucle de climatisation…

Du côté des réseaux, les directions se montrent plutôt satisfaites des résultats. Florence Galisson, directrice marketing et communication de Précisium Groupe, annonce qu’environ 60 % de son réseau est formé. Le taux monte même à 85 % pour les carrossiers. “Nous avons mené de fortes actions pour pousser nos adhérents à passer cette certification, explique-t-elle. Le marché de la climatisation est important, et ils ont pris les mesures nécessaires. Malgré tout, nos garages sont des petites structures et cette mise en conformité se révèle très lourde pour eux. Certains ont donc opté pour de la sous-traitance entre garages ou avec leur distributeur.”

Même son de cloche chez Groupauto. Médéric Renouf, directeur commercial, ne dispose pas de chiffres précis sur la formation du réseau, mais il assure que l’activité climatisation reste toujours plébiscitée à plus de 70 % pour s’intégrer dans les plans promotionnels. Les garages se trouvent soit en conformité, soit passent par de la sous-traitance.

Opération de la Drire dans le Sud-Ouest

Des contrôles ont été réalisés, notamment dans le Sud-Ouest. Jean Delmas, en charge du réseau Club Auto Conseil, a eu des adhérents qui ont accueilli la Drire dans leur atelier, “sans aucun problème, précise-t-il. Sur les 140 garages, 80 % ont passé la certification. Ceux n’ayant pas souhaité investir pointent le manque de rentabilité de la climatisation, et donc n’en font pas. Nous avons aussi quelques retardataires qui suivent actuellement la procédure pour se mettre en conformité”.

Les distributeurs ont aussi été contrôlés. Et dans le Sud-Ouest, quelques abus ont été identifiés, avec des grossistes vendant du gaz acheté en Espagne, et utilisant une appellation différente à la vente (par exemple du gaz de soudure). Par ailleurs, certains ont stocké des tonnes de gaz avant le passage de la loi pour continuer à vendre sans se mettre en conformité. Pour rappel, les sanctions se montent à 450 à 1 500 euros, et il n’est jamais trop tard pour obtenir les papiers nécessaires.

-------------
FOCUS - Behr Hella Service, la pédagogie par la communication

Hella Service Partner n’est plus, mais au travers de sa coentreprise, Behr Hella Service, la sensibilisation au bon entretien de la climatisation envahit les ateliers. En 2013 encore, de nombreuses actions marketing sont lancées pour aider le garagiste à mieux informer automobilistes ou gestionnaires de flottes. “L’entretien régulier de la climatisation élimine non seulement du véhicule les bactéries néfastes pour la santé, mais évite également les pannes et, par conséquent, les réparations onéreuses qui s’ensuivent”, explique l’équipementier.

Pour mener à bien cette campagne, Behr Hella Service fournit une panoplie de supports de communication à destination des automobilistes. Pour attirer l’attention des clients et ainsi booster l’activité climatisation, la coentreprise propose en effet une grande bannière ainsi qu’un pingouin gonflable à placer à l’extérieur. Il se décline dans le reste de l’atelier sur flyers et affiches. A destination des gestionnaires de flottes, Behr Hella Service met à disposition des analyses coûts/avantages détaillées alertant quant au potentiel d’économies offert par les bilans de climatisation réguliers.

Pour les garagistes, le matériel informatif est tout autre. Ce sont en effet des documents techniques qui sont fournis : “Manuels de mise à niveau des liquides et nombreuses brochures techniques, ou encore des informations expliquant pourquoi il convient de remplacer le refroidisseur d’air de suralimentation lorsque le turbo a subi un dommage mécanique.” D’autres supports ont également été prévus spécifiquement pour les véhicules asiatiques.

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle