S'abonner
Non classé

La peinture, alchimie métallisée

Publié le 23 novembre 2011
Par Jean-Marc Felten
2 min de lecture
Transformer la matière en or, un challenge que relèvent quotidiennement les chimistes de BASF pour R-M à Clermont-de-l’Oise. Ils ne s’arrêtent pas là, créant une multitude de couleurs que l’usine produit industriellement pour les constructeurs automobiles et les carrossiers réparateurs du monde entier.
La ligne Carizzma, spécialisée “tuning”, est l’ambassadrice des multiples possibilités des produits R-M.
La ligne Carizzma, spécialisée “tuning”, est l’ambassadrice des multiples possibilités des produits R-M.

Peinture, entre art et chimie lourde

Travail d’artistes de la couleur, la peinture devient miraculeusement industrielle sur le site de R-M à Clermont-de-l’Oise (60). Le site partage ses locaux entre laboratoires d’élaboration et zones de fabrication. Dans les premiers sont inventées les nouvelles couleurs que l’on retrouve, plusieurs années plus tard, sur les modèles de série. Y sont également reproduites les teintes rares dont les carrossiers ont besoin au gré des réparations qui arrivent dans leurs ateliers. Bien que plus de 180 000 couleurs soient identifiées par R-M, il y a chaque année plus de 1 000 nouvelles formules qui sont réalisées par le service de chromatographie. L’échantillon parvient au laboratoire qui l’analyse au microscope électronique et au spectrophotomètre puis cherche la formule pour le réaliser avec les bases et produits à leur disposition dans le catalogue.

Fabrication

Côté usine, entre un dédale de tuyaux et de mélangeurs, de grands réservoirs aux reflets métalliques accueillent les préparations de peintures, de résines, de vernis qui constitueront les produits de base livrés aux réparateurs ou les formules élaborées qui sont utilisées par les constructeurs sur les chaînes. L’atelier le plus stratégique est celui des résines, où les constituants, hautement dangereux, sont mélangés à haute température pour faire agir des catalyseurs. La chimie conduit à produire les subtils mélanges qui font la différence entre toutes les peintures et qui, combinés aux pigments, produisent les teintes de base ou les vernis.

------------
ZOOM - R-M à Clermont-de-l’Oise

C’est en 1967 que le fabricant de peinture Inmont, venant de Saint-Just-en-Chaussée (60), s’installe à Breuil-le-Sec, banlieue de Clermont-de-l’Oise (60). Repris par R-M en 1986, le site est intégré dans le groupe BASF, pour lequel il produit les peintures automobiles pour l’Europe. Y sont employées 600 personnes, réparties entre les laboratoires de développement et de contrôle, les ateliers de production et de conditionnement, les services commerciaux France et l’école de formation européenne.
Sous la bannière BASF Coatings France, l’usine produit des apprêts, bases, vernis, mastics pour l’industrie automobile et la réparation sous les marques R-M, Glasurit, Salcomix (industrie et petites séries) et Baslac (réparation pour les pays émergents). Chaque année, 3 millions d’euros sont investis à Clermont pour développer de nouvelles technologies et de nouvelles références, et 40 000 tonnes de produits de peinture sont fabriquées. En réparation, 45 % du chiffre d’affaires français est réalisé avec les carrossiers indépendants et 55 % avec les réseaux de constructeurs.

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle