S'abonner
Non classé

Le budget automobile des ménages en hausse

Publié le 1 décembre 2011
Par Benoît Landré
2 min de lecture
Une étude de l'Insee, relayée par la société DrivePad, dévoile qu'en l'espace de vingt ans les dépenses des ménages liées à l'automobile sont passées de 80 à 131 milliards d'euros. L'entretien, la réparation mais également les dépenses en péages sont les postes qui ont le plus augmenté.
Une étude de l'Insee, relayée par la société DrivePad, dévoile qu'en l'espace de vingt ans les dépenses des ménages liées à l'automobile sont passées de 80 à 131 milliards d'euros. L'entretien, la réparation mais également les dépenses en péages sont les postes qui ont le plus augmenté.
Une étude de l'Insee, relayée par la société DrivePad, dévoile qu'en l'espace de vingt ans les dépenses des ménages liées à l'automobile sont passées de 80 à 131 milliards d'euros. L'entretien, la réparation mais également les dépenses en péages sont les postes qui ont le plus augmenté.

Avec un montant de 5 753 euros en 2010, le budget moyen d'un ménage motorisé a augmenté de 22 % en 20 ans, révèle une récente étude de l'Insee. Cette progression a été particulièrement palpable entre 1990 et 2000 (+11,4 %), avant de ralentir sur la dernière décennie (+6,4 %). Plus que l'acquisition d'un VN ou d'un VO, ce sont surtout les dépenses liées à l'utilisation du véhicule, telles que les postes entretien, réparation, péages, carburants et lubrifiants, qui ont enregistré des records d'augmentation, de l'ordre de + 44 % sur cette période. Une hausse deux fois supérieure à l'inflation. (+20,9 %).

En 2011, la principale augmentation devrait provenir du poste carburant qui n'a cessé d'augmenter au fil des mois (+13,9 %).

Un parc vieillissant

Paradoxalement, même si le montant moyen a augmenté en 20 ans, la part de l'automobile dans le budget total des ménages, qui représentait 9,4 % en 2010, a baissé d'un point par rapport à 2000 et de 1,7 point par rapport à 1990. L'étude de l'Insee explique cette tendance par la diminution du poste achat de voiture (VN et VO) qui représentait 4,1 % en 1990 avant de descendre à 2,6 % en 2010. Les ménages conservent plus longtemps leurs véhicules qui se sont sérieusement renforcés et améliorés durant cette période. En atteste l'âge moyen du parc automobile français qui n'a cessé de vieillir, pour atteindre 8 ans en 2010, contre moins de 6 ans en 1990. 33 % des voitures en circulation affichent même plus de 10 ans et les kilométrages moyens au compteur ont explosé pour dépasser la barre des 100 000 kilomètres. "Les Français arbitrent entre possession et utilisation : ils gardent plus longtemps leur véhicule, font moins de déplacement, mais continuent à prendre leur voiture pour les trajets domicile travail. Un impératif pour maîtriser ce budget", analyse Eric Bataille, fondateur et directeur de DrivePad. Selon Autovision, une voiture sur cinq en France roule avec un retard d'au moins quatre mois sur la date du contrôle technique.

Même si les dépenses en péages ont largement augmenté en 20 ans, l'étude révèle également que le kilométrage moyen parcouru a baissé de manière très significative sur la même période. Aujourd'hui, huit ménages sur dix sont motorisés et près d'un ménage sur deux possède au moins deux véhicules.

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle