S'abonner
Non classé

Les pneus hiver à la hausse

Publié le 6 février 2013
Par Marc David
< 1 min de lecture
En dépit d’une météo plutôt clémente sur le dernier trimestre, les ventes de pneus hiver ont augmenté de 15 % l’année passée. Un résultat encourageant pour le Syndicat des professionnels du pneu, à l’origine de cette donnée.
En dépit d’une météo plutôt clémente sur le dernier trimestre, les ventes de pneus hiver ont augmenté de 15 % l’année passée. Un résultat encourageant pour le Syndicat des professionnels du pneu, à l’origine de cette donnée.
En dépit d’une météo plutôt clémente sur le dernier trimestre, les ventes de pneus hiver ont augmenté de 15 % l’année passée. Un résultat encourageant pour le Syndicat des professionnels du pneu, à l’origine de cette donnée.

Tandis que les ventes de pneus été ont régressé de 8,1 % en volume l’année passée (donnée établie de janvier à fin novembre), celles de pneus hiver ont continué de croître avec une progression de 15 % par rapport à la même période 2011. En unités, et ceci selon le Syndicat des professionnels du pneu et son partenaire GfK (l’institut classé dans le Top 5 mondial des cabinets d’études de marchés), il faut parler de quelque 200 000 enveloppes supplémentaires, celles-ci contribuant finalement à un marché global de 1,48 million d’unités, soit 8,8 % des ventes de pneumatiques sur le territoire. Un résultat certes encourageant, qui vient récompenser les efforts de communication des manufacturiers (réunis notamment sous l’égide du TNPF) et des distributeurs. Cela dit, ce taux d’équipement demeure encore faible, comme ne manque pas de le souligner Régis Audugé, directeur général du Syndicat des professionnels du pneu : "Bon an mal an, ce taux d’équipement varie de 7 à 10 %, là où dans les pays du nord de l’Europe et en Allemagne, il dépasse allégrement les 50 %, rappelle-t-il. Toutefois, en l’absence d’obligation légale, l’augmentation régulière de la demande depuis 2010 montre que les Français commencent à être réceptifs."

Justement, côté distribution, les négociants spécialistes demeurent les interlocuteurs privilégiés du consommateur sur ce type de produit, comptabilisant 75 % de parts de marché sur les onze premiers mois de 2012. Selon le syndicat et son partenaire GfK, leurs ventes ont même progressé de 19 % sur cette période par rapport à 2011, ce qui équivaut à 4 points de mieux que la moyenne du marché.

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle