S'abonner
Non classé

“Livre Vert du poste peinture de l’atelier carrosserie”, un projet filière

Publié le 21 février 2013
Par La Rédaction
2 min de lecture
Les fabricants membres du Groupement Peinture Carrosserie du SIPEV (Syndicat des Industries des Peintures, Enduits et Vernis) affilié à la FIPEC, placent l’évolution éco-responsable de l’activité peinture carrosserie comme un axe prioritaire. Avec leur projet de Livre Vert, ils veulent mobiliser l’ensemble de la filière.
Jean Papachryssanthou, président du Groupement Peinture Carrosserie SIPEV et technical manager EMEA AkzoNobel, lors du CDA de la FEDA le 13 décembre 2012.
Jean Papachryssanthou, président du Groupement Peinture Carrosserie SIPEV et technical manager EMEA AkzoNobel, lors du CDA de la FEDA le 13 décembre 2012.

Principal ingrédient de l’activité carrosserie et produit technologique semi-fini, la peinture conditionne une part non négligeable, voire complexe, de l’environnement technique et réglementaire de l’atelier carrosserie. Dans ce contexte, le groupement s’est fixé comme ligne de conduite d’accompagner la filière dans les évolutions du marché. Plus largement, ses initiatives visent à servir l’image de la réparation carrosserie. Ces deux axes ont pour même finalité de favoriser une démarche éco-responsable dans la gestion de l’activité.

Activer la fibre environnementale

La préservation de la santé et le respect de l’environnement sont aujourd’hui au cœur des préoccupations, mais pas encore assez au cœur des stratégies. Si on s’accorde à reconnaître ces valeurs comme fondamentales, elles sont trop souvent considérées comme incompatibles avec les impératifs de productivité et de rentabilité du gestionnaire. Face au poids des contraintes économiques, la fibre environnementale peine à vibrer.

Le Groupement Peinture Carrosserie SIPEV veut rompre avec cette logique en apportant aux professionnels des outils informatifs et opérationnels qui aideront à appliquer les principes du développement durable où viabilité sociale, environnementale et économique sont indissociables. Cette réflexion a abouti au projet de Livre Vert du poste peinture de l’atelier carrosserie.

Livre Vert du poste peinture de l’atelier carrosserie

Selon les utilisateurs, distributeurs ou carrossier, le Livre Vert se présentera comme un outil de sensibilisation ou comme un outil de travail. L’objectif est d’encourager une gestion éco-responsable de l’activité peinture, souvent associée à l’aspect réglementaire dont la complexité est un frein.

Informatif, pratique, utile et évolutif, le Livre Vert expliquera le contexte réglementaire lié à l’utilisation des produits de peinture et apportera des solutions techniques pour encourager et accompagner la mise en œuvre.

Le Groupement est convaincu qu’une meilleure information contribuera à améliorer les conditions et l’organisation du travail, par l’optimisation du poste peinture et par une meilleure maîtrise de l’empreinte environnementale de l’activité.

Un projet profitable à toute la filière

Les fabricants de peinture voient comme intérêt une meilleure utilisation des produits, l’optimisation des performances du processus de réparation et une plus grande assiduité aux consignes de sécurité dans l’atelier.

Pour les distributeurs, le Livre Vert est un moyen de renforcer leur rôle de conseil sur le terrain et de valoriser une offre appropriée.

En bout de chaîne, les clients, professionnels ou automobilistes qui, en prenant conscience de l’évolution de l’activité, changeront sans doute l’image qu’ils en ont.

La FEDA, partenaire

La gestion éco-responsable du poste peinture de l’atelier carrosserie n’est pas liée au seul fabricant de peinture. Elle requiert la combinaison des savoir-faire de chacun des acteurs de la réparation carrosserie. En toute logique, la démarche du Groupement est de fédérer la filière autour du projet. Sollicité, Michel Vilatte, président de la FEDA, a d’emblée accepté la proposition de partenariat.

“En répondant à l’invitation de Michel Vilatte au dernier CDA, nous avons voulu exprimer notre volonté de participer à l’évolution de la filière de la réparation carrosserie et partager notre conviction de l’intérêt d’y travailler collectivement. Notre initiative est également encouragée par le soutien de la rédaction de J2R qui nous a ouvert ses colonnes pour quelques épisodes rédactionnels qui donneront un écho au Livre Vert”, Jean Papachryssanthou, président du Groupement Carrosserie du SIPEV.

Rendez-vous le mois prochain : “Livre Vert du poste peinture de l’atelier carrosserie” / Fabricants de peintures, première pierre de l’édifice éco-responsable
www.fipec.org/sipev

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle