S'abonner
Non classé

Tous touchés en 2013

Publié le 26 juin 2014
Par Simon Deleplancque
< 1 min de lecture
Selon la Fiev, l’activité des usines françaises d’équipement automobile a fortement reculé l’an dernier, touchant aussi bien la première monte que la rechange.
Selon la Fiev, l’activité des usines françaises d’équipement automobile a fortement reculé l’an dernier, touchant aussi bien la première monte que la rechange.
Selon la Fiev, l’activité des usines françaises d’équipement automobile a fortement reculé l’an dernier, touchant aussi bien la première monte que la rechange.

L’année 2013 ne restera pas dans les annales pour les adhérents de la Fédération des industries des équipements pour véhicules (Fiev). En effet, cette dernière a fait savoir que les ventes des usines françaises d’équipement avaient reculé de 6,7 %, à hauteur de 15,1 milliards d’euros. Contribuant pour 12,8 milliards d’euros à ce résultat, le marché de la première monte recule de 6,3 %. Celui de l’après-vente, de son côté, a vu son activité diminuer de 8,8 % pour un total de 2,3 milliards d’euros. Autant de données à mettre en perspective avec le niveau de production et de ventes du secteur automobile en Europe. Un niveau loin d’être satisfaisant puisque, si la production de VL est restée relativement stable sur le Vieux Continent (- 0,3 %), en France, le repli est de 11,6 %.

2014, année de la reprise ?

Une baisse d’activité également synonyme d’une réduction des effectifs, de 2 %, dans un univers qui emploie aujourd’hui 76 400 personnes. Sans certitude, 2014 pourrait cependant correspondre à l’année du rebond. Couplée à la reprise des ventes, l’expansion internationale de nombreux acteurs pourrait leur permettre de terminer l’exercice au-dessus de la barre de flottaison. Alors que la production de VL devrait croître de 5 % cette année dans le monde, nombreux sont aujourd’hui les équipementiers à miser sur la Chine, l’Inde ou la Russie pour retrouver de la croissance.
 

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle